Le volet social du discours-programme introduit quelques nouvelles mesures notamment en matière de logement pour les plus démunis, pour la protection des consommateurs et des emprunteurs, et celle aussi des personnes âgées. Autrement, c’est la continuité avec des décisions prises sous la précédente alliance gouvernementale présentées comme nouvelles : l’Observatoire du vieillissement, un troisième centre récréatif, des Computer Clubs et Respite Care Centres, ou encore des amendements aux lois du travail.
Égalité des genres
— PME : introduction de nouveaux plans de soutien aux femmes entrepreneurs ;
— Santé reproductive : présentation d’un Livre Blanc pour une politique de services et de dissémination d’information dans ce domaine ;
— Violence domestique : mise en oeuvre d’un plan d’action national pour une politique de zéro tolérance. Finalisation d’une politique d’autonomisation des victimes et de réhabilitation des agresseurs (Victim Empowerment and Abuser Rehabilitation Policy).
Intégration sociale
— Lutte contre la pauvreté : harmonisation des soutiens de la National Empowerment Foundation offerts sous les différents programmes pour plus d’efficacité sur le terrain ; renforcement du partenariat GM/ONG/entreprises engagés dans le combat contre la pauvreté ;
— Logements sociaux : de nouveaux types de maisonnettes seront offerts par la National Housing Development Corporation, la National Empowerment Foundation et les promoteurs privés. Révision à la hausse de la superficie habitable des unités de logement en prenant en compte la taille des familles et leurs revenus ;
— Mobilisation de gros financements pour la construction de logements sociaux en encourageant des “not-for-profit Housing Development Trusts” ;
— Soutien aux familles vivant en dessous du seuil de pauvreté ne bénéficiant pas de “housing grant” mais qui souhaitent améliorer leur maisonnette. Une considération particulière sera accordée aux victimes d’incendies en vue de leur apporter une aide immédiate après le sinistre ;
— Éducation des plus pauvres : paiement d’une “one-off cash transfer” (en une seule fois) pour les élèves du primaire défavorisés qui démontrent une présence de 90 % à l’école ; ceux qui ont réussi à leurs examens annuels. Ce “one-off cash transfer” sera revu à la hausse pour ceux qui réussissent aux examens du CPE ;
— La NEF augmentera le nombre de Learning Corners dans les régions qui sont dépourvues d’accès à internet ;
— Service-conseil (Counselling) durant leur parcours scolaire aux élèves issus de familles pauvres ainsi qu’à leurs parents ;
— Handicapés : poursuite de la mise en oeuvre de la Convention des Nations unies sur les droits des personnes handicapées : introduction d’un Disability Bill pour davantage de protection contre toute forme de discrimination ; un nouvel essor à la formation et l’emploi ; amendements des lois y relatives (Training and Employment of Disabled Persons Act et National Council for Rehabilitation of Disabled Persons Act) ;
— Aménagement d’un Respite Care Centre pour des services de réhabilitation spécialisés et facilités de loisirs aux personnes handicapées ;
— Personnes âgées : poursuite de la mise en place d’un Observatoire sur la vieillesse ; ouverture d’un troisième centre récréatif à Pointe-aux-Sables à la mi-2013 ; finalisation de l’aménagement de Computer Clubs dans 19 centre régionaux pour personnes âgées afin de leur apprendre à communiquer via l’outil informatique ;
— Introduction d’un Legal Counselling Programme on Property Rights afin de renforcer la protection légale et financière des personnes âgées ;
— Pensions : amendement de la National Pensions Act pour une meilleure gestion des National Pensions Fund et National Savings Fund.
Consommateurs
— Création d’un poste de Consumer Ombudsperson pour traiter des plaintes et de la protection des droits des consommateurs ;
— Extension des attributions de l’Observatoire des Prix aux secteurs des services tels les banques et les finances ;
— Nouvelle loi sur la vente à tempérament et à crédit ;
— Emprunt : amendements aux lois existantes visant à revoir les conditions d’allocation de prêts aux petits emprunteurs par les institutions financières. Ceci afin d’introduire des mécanismes de protection plus efficaces en cas de litige.
Travail et emploi
— Amendements aux lois du travail ;
— Lancement d’un Programme national de trois ans pour l’emploi à l’intention des jeunes âgés entre 16 et 25 ans. Il vise à leur offrir une formation et un placement en entreprise dans divers secteurs de l’économie. Une allocation leur sera offerte et leurs frais d’apprentissage seront subventionnés par le gouvernement.
———————————————————————————————————————————
LOGEMENT: Création d’un Construction Industry Board
Aucune nouveauté à l’item « logement » sinon la création d’un « Construction Industry Board » qui proposera un « National Schedule of Rates ».
— Renforcer l’intégration sociale et culturelle : le mixed housing concept garantira que des facilités sociales et récréatives appropriées soient offertes ;
— Pour les foyers à revenus moyens : la construction des unités de logement (housing units) et la mise à disposition des « site and services plots » ;
— Construction Industry Board : de nouvelles normes seront établies dans le secteur. La publication annuelle d’un National Schedule of Rates viendra garantir que les coûts de construction reflètent les fondamentaux du marché.
———————————————————————————————————————————
MÉTRO LÉGER: Démarrage en 2013
Le gouvernement met l’emphase sur l’investissement dans les infrastructures en vue d’améliorer la vie des citoyens et pour soutenir la croissance à long terme du pays. Un des projets phares est le Mass Transit System avec le début des travaux pour le métro léger en 2013.
Dans l’ensemble, le gouvernement insiste sur la mise en oeuvre rapide et efficace de son plan d’infrastructures publiques. Pour atteindre cet objectif, l’État compte améliorer le Public Procurement System en vue d’accélérer le processus de prise de décision tout en garantissant la bonne gouvernance.
Le GM a investi un montant total de Rs 62 milliards dans les projets d’infrastructures depuis 2005.
———————————————————————————————————————————
RÉSEAU ROUTIER: Rs 20 milliards de projets
Pour venir à bout de la congestion routière, le gouvernement prévoit d’avoir recours à la formule Public Partnership Private (PPP). Un budget de Rs 20 milliards sera requis pour le financement des projets.
Depuis que le gouvernement s’est embarqué, en 2007/08 dans le programme de décongestion routière, il a augmenté graduellement le budget alloué à cet item, pour atteindre presque le double cette année. De ce fait, plusieurs projets majeurs ont été réalisés ou sont en chantier. Des routes sont construites et celles existant déjà sont élargies.
Si Rs 4,3 milliards sont allouées cette année, en 2014, une dotation de Rs 11 milliards devra être requise, d’où le recours au PPP.
Les premiers projets qui seront couverts par cette formule sont le Harbour Bridge, la Port Louis Ring Road (2e phase) et le pont A1-M1.
———————————————————————————————————————————
SÉCURITÉ ROUTIÈRE: Le permis à points introduit d’ici fin 2012
Le permis à points pour les conducteurs sera introduit d’ici à la fin de cette année, a laissé entendre le gouvernement dans le programme gouvernemental lu hier après-midi.
— Un Driving, Education and Testing Centre sera opérationnel d’ici 2013. De plus, la police aura accès à de nouvelles technologies pour détecter des délits spécifiques sur la route ;
— Introduction d’une Quality of Life Report Card qui tiendra compte des points de vue des citoyens pour une meilleure qualité de la vie ;
— Introduction d’une Safer Communities and Neighbourhood (SCAN) Act pour soutenir et encourager les efforts communautaires dans l’amélioration de la sécurité ;
— Optimisation de l’utilisation de toutes les infrastructures publiques, incluant les écoles et les stades, en vue d’offrir un plus grand accès au public pour des activités de loisirs et sportives ;
— Formulation d’un National NGO Policy Paper basé sur le concept de l’entrepreneuriat et du marketing social.
———————————————————————————————————————————
FONCTION PUBLIQUE: Mise en place d’un College of Civil Service
Le Gouvernement compte légiférer vers la création d’une école d’administration de la fonction publique. Cet institut tertiaire verrait le jour à Moka.
— Poursuivre avec la modernisation de la fonction publique. Toutes les ressources requises seront pourvues afin de maintenir un service de qualité ;
— Légiférer en vue de créer un Civil Service College à Moka. Cet institut tertiaire inclura une School of Diplomacy and International Relations ;
— Créer une Project Management and Delivery Unit afin d’assurer la mise en oeuvre efficace du Government Programme et des projets majeurs. Cette nouvelle unité se chargera de la gestion des délais et tiendra compte de la conformité aux pratiques internationales.
———————————————————————————————————————————
LOISIRS: Licences à des chaînes de télévision privées
Le gouvernement continuera à promouvoir davantage d’activités liées aux loisirs tant au niveau national qu’au niveau régional. Il s’assurera que les facilités et autres services en lien aux loisirs soient accessibles à la population en général. Il encouragera le pluralisme dans les médias.
— Promotion du pluralisme dans les médias. L’octroi de permis de chaînes de télé privées, libres et gratuites sera encouragé ;
— Amélioration des loisirs communautaires en vue de l’émergence de collectivités plus dynamiques ;
— Activités innovantes et créatives pour les enfants durant le week-end et les vacances scolaires afin de leur permettre de développer et d’exprimer leurs talents ;
— Création de jardins potagers et de clubs de femmes au sein des Centres sociaux et de Bien-Être en vue sensibiliser davantage au jardinage, à la sécurité alimentaire et à une Île Maurice verte ;
— Création de groupes de dramaturgie intergénérationnels et de groupes de danse et de musiciens en vue de promouvoir une panoplie de styles artistiques et permettre aux participants d’organiser des spectacles au niveau régional et national.
———————————————————————————————————————————
SOUTIEN AUX ARTISTES: Un premier White Paper sur les arts et la culture
La culture étant « a driving force in nation-building », le gouvernement s’engage à aider les artistes à s’épanouir dans leur créativité afin d’emmener l’art et la culture dans l’économie. Parmi les mesures prises :
— Fourniture aux écoliers d’une variété d’instruments de musique afin de développer leurs talents ;
— Un projet intitulé « La ruée vers l’art » sera introduit pour permettre aux amateurs d’art et aux touristes de voir des artistes à l’oeuvre ;
— Un « Agora des artistes » sera aménagé à La Vigie, Curepipe, comprenant un espace pour la pratique de toute expression artistique, un studio d’enregistrement et des facilités d’exposition ;
— Un stade sera équipé en accord aux normes internationales pour accueillir des concerts ;
— Ouverture de deux centres additionnels de Formation artistique, à La Gaulette et à Trou-d’Eau-Douce ;
— Construction à partir de 2013 d’une infrastructure moderne à Moka pour préserver les Archives Nationales ;
— Revue du programme d’assistance aux artistes afin d’encourager leur créativité ;
— Introduction d’un nouveau projet de loi pour les droits d’auteur ;
— Introduction d’un Film Commission Bill pour soutenir l’industrie cinématographique.