Le online counselling, « Helpline Mauritius », dédié aux enfants et jeunes, sera présenté à la presse la semaine prochaine par l’ONG Halley, l’initiatrice de ce projet. Ce service gratuit proposera une ligne verte, le 134, des conseils par courriel et le chat instantané via le site internet www.helplinemauritius.org, à l’intention des Mauriciens et Rodriguais Maurice souhaitant s’entretenir avec un conseiller en ligne. Le lancement du service se fera ultérieurement.
Compte tenu de la montée des fléaux dans la société mauricienne, comme la drogue, la prostitution, la violence, le sida, les cas de suicide rapportés récemment et qui ont fait la Une des journaux, le Halley Movement a décidé de mettre sur pied un service de counselling. En 2007, cette ONG qui oeuvre pour les enfants et le bien-être de la famille, a mené une étude sur l’impact de l’internet sur les enfants ; ses recommandations ont contribué à l’institution d’un comité pour la sécurité en ligne des enfants par le gouvernement en 2009. En 2010, elle a publié un rapport intitulé « Future of Counselling », qui a mis en exergue, selon ses responsables, la nécessité d’un service de counselling en ligne pour Maurice et Rodrigues.
Par ailleurs, l’ONG pratique le counselling téléphonique depuis 1990. Forte de cette expérience, elle a souhaité renouveler le projet avec le soutien de Child Helpline International (un réseau mondial de lignes d’assistance aux enfants oeuvrant pour la protection des droits de l’enfant basé aux Pays-Bas), en utilisant le chat, le courriel ou le téléphone afin de sensibiliser enfants et jeunes sur les fléaux et enjeux de la société ou pour les informer de leurs droits.
Le service comprend des conseils par courriel (info@helplinemauritius.org), l’interaction avec des conseillers à travers le chat instantané (live chat) via le site www.helplinemauritius.org et la ligne verte, le 134. Halley Movement insiste fortement sur la gratuité, l’anonymat et la confidentialité de ce service. Lorsqu’elle présentera ce nouveau service à la presse la semaine prochaine, les membres de l’ONG fourniront des détails sur son aspect opérationnel. « Nous comptons lancer une campagne nationale en vue de sensibiliser les enfants et les jeunes. Le lancement du service suivra dans les semaines à venir », explique Mahendranath Busgopaul, secrétaire général du Halley Movement. Cette ONG a vu le jour en 1989 dans le sillage des cas de maltraitance sur des enfants rapportés. Elle a mené plusieurs programmes communautaires.
L’organisation Halley Movement est gérée par un comité exécutif composé de sept membres. Ses représentants sont issus de différents secteurs de l’économie et de différentes régions. Elle est soutenue par une équipe technique comprenant des psychologues, des médecins dont des pédiatres et des psychiatres, des conseillers juridiques, des économistes et une équipe de crisis workers.