Le leader du PMSD et de l’Opposition, Xavier-Luc Duval, a été fortement critiqué par les membres de la Voice of Hindu (VoH) qui animaient une conférence de presse vendredi matin au Hindu Maha Sabha à Port-Louis dans le sillage de leur rassemblement prévu le 2 novembre à la municipalité de Quatre-Bornes. « Pa fer tretman malsin ek madam », affirme Navin Unnoop, vice-président de cette association socioculturelle, à l’encontre de Xavier-Luc Duval.
Selon Navin Unnoop, le ton et le langage de ce dernier au Parlement contre la Speaker, Maya Hanoomanjee, ne font pas honneur à son poste constitutionnel. « Tretman ki madam gagne ek politisien bien grav », affirme-t-il. Et d’adresser une mise en garde contre les politiciens qui ne démontrent aucun respect à l’égard de la femme.
En marge de la prochaine partielle au n°18 (Belle-Rose/Quatre-Bornes), Navin Unnoop accuse Xavier-Luc Duval d’avoir opté pour un candidat de la communauté hindoue mais issu d’une caste particulière. « Ki signal li pe anvoye? Eski linn gete si sa kast-la pli boukou dan Quatre-Bornes? », se demande-t-il. Pour le vice-président de la VoH, Xavier-Luc Duval est vivement attendu dans la circonscription numéro 18 et souhaite, toutefois, qu’il maintienne son candidat en vue du prochain scrutin.
Par ailleurs, Navin Unnoop, qui dit prôner l’unité nationale, regrette que les politiciens fassent tout le contraire en choisissant un candidat d’une caste particulière pour la partielle. « Nous faisons un appel aux partis politiques de ne pas choisir un candidat en se basant sur sa religion et sa communauté », met-il en exergue, avant de demander aux politiciens de ne pas s’inscrire dans le travail des associations socioculturelles.
Lors de cette conférence de presse, Navin Unnoop a annoncé que les membres de la VoH sillonneront les routes de la circonscription numéro 18 car, dit-il « nou kartie zeneral dan nimero 18 ».
À une question du Mauricien au sujet d’une éventuelle participation dans cette joute électorale, Navin Unnoop avance que « nous prendrons une décision le 2 novembre ». Ne voulant pas s’associer à quelconque parti politique, le vice-président met aussi en garde les politiciens qui tenteront d’influencer les membres de la VOH. Cependant, s’il laisse planer le doute sur le soutien qu’accordera la VoH à un parti, il soutient que le programme du parti sera d’abord considéré avant de décider. Par ailleurs, il dit ne pas comprendre l’acharnement des politiciens contre les socioculturels alors que leur lutte est « sincère et honnête ».
Abondant dans le même sens, le secrétaire de la VoH, Deepak Aubeeluck, n’a pas ménagé le leader du PMSD. Selon lui, Xavier-Luc Duval se considère solide alors que son parti ne serait qu’une « béquille ». Il ajoute que la prochaine partielle sera un test pour les partis politiques pour qu’ils puissent évaluer leur force.
Pour sa part, Artee Kowlessur, membre de la VoH, n’est pas restée insensible aux propos de Xavier-Luc Duval contre la Speaker. Si elle dit être fière qu’une « femme hindoue » assume ce poste pour la première fois, elle regrette que celle-ci n’ait pas eu le respect qu’elle mérite.