Intervenant hier en fin d’après-midi à l’inauguration du Sodnac Wellness Park, aménagé sur l’ancienne aire d’entraînement de tir de la Special Mobile Force (SMF) au pied de la colline de Candos, le Premier ministre a plaidé pour que les collectivités locales respectent le concept Maurice île durable (MID). Navin Ramgoolam a aussi plaidé en faveur de la nouvelle Local Government Act.
« Il ne faut pas que le développement se fasse au détriment de l’environnement », a lancé le Premier ministre lors de son intervention hier à à l’inauguration du Sodnac Wellness Park, aménagé sur l’ancienne aire d’entraînement de tir de la Special Mobile Force (SMF) au pied de la colline de Candos.
Dans ce contexte, Navin Ramgoolam a fait allusion au projet résidentiel de Hillcrest qui surplombe le Sodnac Wellness Park et a exhorté la municipalité de Vacoas/Phoenix à veiller à la préservation des espaces verts.
« Les collectivités locales doivent respecter le concept Maurice Île Durable (MID). Elles doivent intégrer le concept de développement durable dans leurs décisions. Dans leur planification urbaine, elles doivent introduire des mesures pour que le béton n’envahisse pas les espaces verts ! », a-t-il martelé. « Se akoz de sa ki dan new Local Government Act minis kapav pran desizion ! », a-t-il ajouté.
L’orateur a rappelé sa promesse et sa bataille pour empêcher la construction d’une route dans la Vallée de Ferney et a exhorté les Mauriciens à ne pas tout accepter, tout en lançant une pique à la presse. « Pa kapav aksepte tou. Sirtou lagazet… Ou realize, ou krwar ki kapav aste vot ek tempo ? », a-t-il lancé. « Zot pe rod exkiz pou defet ki pe vini ! », a-t-il ajouté comme une réponse aux critiques de l’opposition qui a allégué que le gouvernement a commencé à utiliser des moyens déloyaux dans le cadre des élections qui arrivent.
Retraçant auparavant l’historique de l’aménagement du projet du Sodnac Wellness Park sur l’ancienne aire d’entraînement de tir de la SMF, Navin Ramgoolam a d’abord salué l’insistance de Nita Deerpalsing auprès de lui depuis 2002 pour la réalisation de ce projet. « La difficulté était de trouver un site alternatif pour les exercices de tir. Mais en avril 2008, suite à une étude effectuée par un groupe d’experts militaires indiens au coût de Rs 8 millions, on a pu trouver un endroit approprié », a-t-il expliqué.
L’orateur n’a pas manqué de lancer une pique au député de Belle-Rose/Quatre-Bornes, Kavi Ramano. « Zot poz kestion dan parlement ek oule deklar piti ki pa pou zot, alor ki desizion ti fini pran », a-t-il ironisé.
Selon le Premier ministre, la réalisation de ce projet de Sodnac Wellness Park fait partie de la vision du gouvernement d’améliorer la qualité de vie des Mauriciens et cadre parfaitement avec le concept Maurice Île Durable (MID). « Pou nou la kalite de vie inportan, pa zis ekonomi ki konte ! MID plas limin o sant du devlopma ! », a-t-il insisté avant de donner les détails du projet.
Navin Ramgoolam a tenu des propos élogieux à l’encontre des députés Xavier-Luc Duval, Nita Deepalsing et de Narainduth Reejane, ancien président de l’Employees Welfare Fund, qui a réalisé le projet.
Le vice-Premier ministre et ministre des Finances a de son côté salué la contribution de son ancien collègue Rama Sithanen dans la réalisation de ce projet. Xavier-Luc Duval a longuement exhorté la population à s’adonner à des exercices physiques. Il n’a pas manqué non plus à rappeler les réalisations du gouvernement à Belle-Rose/Quatre-Bornes et à féliciter la coopération du gouvernement central et des collectivités locales pour le bien-être des citoyens.
Nita Deerpalsing a pour sa part averti contre l’envahissement des espaces verts par du béton.