Danielle Douce a déposé une formule à l’Institut National de la Propriété Industrielle en France pour une crème capillaire naturelle, qu’elle a imaginée et créée. La Curepipienne, qui vit en France depuis quarante ans, souligne que ce produit pour cheveux a convaincu son entourage. Elle espère également le commercialiser à Maurice.
Depuis les quarante ans qu’elle vit en France, des salons de coiffures, elle en a fréquenté plusieurs. Mais elle raconte être sortie de beaucoup, même de chez les grands, avec un fort sentiment d’insatisfaction. Malgré les soins et les produits, “j’avais les cheveux toujours abîmés et cela me mettait en colère” ?
Spécialisée en informatique, la Curepipienne voulait soigner son look. Elle a fini par comprendre qu’elle ne devait compter que sur elle-même.