Les pompiers ont été inondés d’appels aux petites heures ce matin. Les averses qui se sont abattues sur l’île pendant la nuit ont causé des accumulations d’eau dans plusieurs régions de l’île. Le Nord et l’Est ont été les plus touchés. Sur 160 appels reçus, il y a eu 60 interventions, dont 20 pour des maisons inondées. Le National Disaster Risk Reduction and Management Committee ayant émis une alerte de niveau 2, toutes les casernes des pompiers sont mobilisées pour les urgences.

La matinée a été très mouvementée pour les pompiers avec des interventions dans différentes régions de l’île. Entre 4 h et 9 h 30, le control room a reçu 160 appels, contre cinq seulement pour toute la journée d’hier. Les pompiers ont dû réagir aux cas les plus urgents en priorité. Ainsi, 60 interventions ont eu lieu en cinq heures, dont 40 pour accumulations d’eau et 20 pour des maisons inondées. Selon les relevés du service des pompiers, toutes les régions de l’île ont été affectées par les grosses averses. Toutefois, il y a eu plus d’accumulations au Nord et à l’Est.

Ainsi, les pompiers sont intervenus dans le Nord à Gokhoola, Rivière-du-Rempart, L’Espérance-Piton, Port-Louis, Sainte-Croix, Tranquebar, Nicolay, Terre-Rouge et Vallée-Pitot. À l’Est, ce sont les régions d’Argy, de Camp-Thorel, Beau-Champ, Quartier-Militaire, Dagotière, Montagne-Blanche et Sans-Souci qui ont été les plus touchées. Dans le centre, il y a eu des interventions à Coromandel, Beau-Bassin, Quatre-Bornes, Palma, Camp-Fouquereaux et Cité-Malherbes. L’Ouest et le Sud ont été les moins affectés avec seulement deux interventions dans chaque région, soit respectivement à Pointe-aux-Sables, Bambous, Vieux-Grand-Port et Plaine-Magnien. À Rivière-des-Galets, les pompiers sont aussi intervenus à deux endroits pour déblayer la route. Des branches ayant cédé sous les rafales avaient rendu la circulation impraticable à ces endroits.

Selon Dorsamy Ayacouty, Assistant Chief Fire Officer, la situation est sous contrôle pour l’heure. Pendant la journée, 16 équipes de pompiers étaient sur le terrain pour répondre aux urgences. Le National Disaster Risk Reduction and Management Committee ayant émis l’alerte de niveau 2, le service des pompiers est en alerte et toutes les casernes sont mobilisées pour répondre à toute éventualité. Le service est donc opérationnel 24h/24 et une deuxième ligne pour les appels d’urgence, le 154, a été mise en opération, en sus du 115.