Intervenant mardi à son bureau lors d’une cérémonie de remise de chèque à sept ONG, totalisant Rs 4,9 millions, dans le cadre du Special Collaborative Programme for Support to Women and Children in Distress, la ministre de l’Égalité des genres a exhorté ces ONG à oeuvrer dans la transparence et la bonne gouvernance. Mireille Martin a prévenu que son ministère agira comme « chien de garde » quant à l’utilisation de cet argent.
« Dans vos projets respectifs misez sur la transparence et la bonne gouvernance. Ce n’est que de cette manière que vous pourrez donner des résultats concluants », a-t-elle conseillé aux représentants des sept organisations non-gouvernementales (ONG) à qui elle a remis des chèques.
La ministre a rappelé que le but de ce programme est de soutenir les femmes et enfants en détresse afin d’améliorer leur qualité de vie et de leur assurer une meilleure intégration dans le développement socio-économique du pays.
« C’est la troisième fois que l’occasion m’est donnée depuis ma nomination à ce ministère, il y a deux mois, de remettre des chèques approuvés par le comité chargé d’avaliser les projets tombant sous ce programme. La première fois, c’était en septembre dernier où trois associations avaient reçu une aide totale de Rs 2,5 millions », a-t-elle ajouté.
Mireille Martin a également rappelé que le mois dernier à Rodrigues elle a remis des chèques totalisant Rs 2,4 millions à cinq associations. L’argent remis à ces sept ONG, précise-t-elle, représente un premier versement de l’aide totale consentie à ces associations. « La deuxième tranche sera versée dans six mois après une évaluation de vos projets en cours », a-t-elle ajouté, avant de présenter brièvement chacune des ONG.
Le projet de la première ONG, Joie de Vivre Universelle, vise à créer un centre spécialisé destiné à une vingtaine d’enfants souffrant de handicap mental. « Les quelque Rs 403 000 qui lui ont été allouées comme premier versement serviront à financer les soins et thérapies appropriés destinés aux enfants autistes et handicapés mentaux ».
La somme versée à la deuxième association, Les Amis de Kutupa, financera un projet nommé CERISE (Centre d’Éducation, de Réhabilitation et d’Insertion Sociale des Enfants à Risques) avec un déboursement initial de Rs 474 000. « Grâce à ce projet, une centaine d’enfants de 12 à 15 ans seront pris en charge dans la région de Barkly et de Petite-Rivière-Noire. L’argent déboursé permettra aux Amis de Kutupa de mettre sur pied un programme d’accompagnement pour ces enfants, afin de les aider à évoluer de manière optimale dans un environnement à risque. À terme, les Amis de Kutupa ont pour objectif d’aider ces enfants à participer au National Youth Achievement Award Programme », indique Mireille Martin.
Soutien adéquat
La Cypress Handicapped Association, elle, s’est lancée dans un projet d’aide destiné à 35 femmes et enfants handicapés. Ces personnes bénéficieront de cours informatiques qui visent à les rendre plus aptes à intégrer le marché du travail et à devenir financièrement indépendants. « Environ Rs 127 000 seront décaissées pour l’achat d’ordinateurs, d’une imprimante et de dictionnaires, entre autres ».
Le Mouvement pour le Progrès de Roche-Bois a reçu, de son côté, un chèque de Rs 940 000 pour un projet de prévention et de soutien à 200 familles vulnérables de cette région. « L’accent sera mis sur les enfants de ces familles pour qu’ils puissent bénéficier d’un soutien scolaire régulier ».
L’Association Femme Entrepreneur de Citadelle, à Rodrigues, a reçu Rs 730 000 pour son projet de production de miel. Vingt-quatre jeunes femmes en bénéficieront. Le projet sera étalé sur une année et coûtera au total Rs 1,5 million. « L’argent servira à aménager 80 ruches ainsi qu’à procurer une formation technique à ces femmes pour la production de miel à grande échelle ».
L’Association Lutte et Espoir, qui vient également de Rodrigues, a reçu Rs 460 000 en vue d’améliorer le niveau de vie d’une cinquantaine de jeunes femmes et d’une quarantaine d’enfants. « L’association va mettre en place un projet d’élevage de volaille. Les fonds décaissés serviront à l’achat d’équipements et à financer la formation et l’encadrement nécessaire au succès de ce projet ».
Le dernier bénéficiaire, le National Children’s Council, pour son projet de réhabilitation et l’aménagement d’un Early Child Care Centre à Floréal en vue d’accueillir une trentaine d’enfants en bas âge, a reçu un chèque de Rs 1,8 million. « Ces enfants résident actuellement au Shelter de La Colombe, à Pointe-aux-Sables », explique l’intervenante.
« Nous croyons sincèrement qu’avec le soutien adéquat, les personnes vulnérables telles que les femmes et les enfants en détresse peuvent sortir de leur situation précaire », ajoute Mireille Martin.
Pour la ministre, les ONG constituent une force de terrain idéale pour donner un coup de main à son ministère et au gouvernement afin d’amener un changement tangible dans la vie de toutes ces personnes.
« Nous vous avons sélectionnés pour le mérite de votre projet et nous croyons fortement en votre capacité d’apporter un plus dans votre champ d’activité. Il vous faut pour cela non seulement de la bonne volonté, mais aussi un sens aigu de la responsabilité ainsi qu’un engagement à toute épreuve. De notre côté, nous allons jouer les chiens de garde en suivant à moyen terme l’évolution de votre programme », a-t-elle conclu.