Caritas, de Solitude, a organisé une journée porte ouverte. Son objectif : sensibiliser les Mauriciens afin de financer et mener à terme les projets de l’organisation.
L’organisation Caritas, située sur la route royale de Solitude, est engagée dans des projets touchant particulièrement femmes et enfants vivant dans des poches de pauvreté. « Nous avons comme mission de travailler pour le développement intégral et intégré de la personne humaine dans la communauté de Solitude et aux alentours. Nous sommes installés ici dans le but d’accueillir, d’accompagner et de former les personnes vulnérables afin de leur offrir une vie meilleure », explique Christiane Pasnin, responsable de Caritas Solitude. D’où l’importance de sensibiliser le public sur ses actions, chose rendue possible notamment par l’organisation de cette journée porte ouverte, et dont le rôle est « très important » pour les membres de l’association, poursuit Christiane Pasnin : « Nous misons beaucoup sur cette journée pour nous faire connaître et, ainsi, trouver de nouveaux financements pour couvrir nos frais mensuels ainsi que mettre en chantier nos projets. » Mais l’aide recherchée par l’association n’est pas seulement financière. « Nous cherchons aussi des volontaires, des personnes pouvant offrir des colis alimentaires pour les familles, des “packs lunch” pour les enfants, des sponsors pour les études des étudiants, voire le parrainage d’une famille ou d’un enfant ainsi que l’offre de vêtements et de différents objets pour le magasin solidaire », poursuit-elle.
Caritas Solitude, c’est une dizaine de projets regroupant notamment des déjeuners quotidiens pour 30 enfants, de l’accompagnement scolaire, de l’alphabétisation, un centre d’éveil pour les petits, des activités pendant les vacances scolaires ou encore un jardin communautaire… « Nous sommes particulièrement fiers de ce jardin communautaire, qui a permis à 35 femmes de trouver de l’emploi après avoir été formées dans notre jardin bio. Grâce à celui-ci, nous avons une grande variété de légumes, d’épices et de fruits, que nous vendons aussi dans la région. Mais cela nous coûte Rs 600 000 par an, raison pour laquelle nous recherchons des financements », poursuit la responsable. D’ailleurs, ce projet touche les habitants de la région, en témoigne Sophie : « Mo bien kontan ki ena sa jardin la parski nou kapav aprann enn metier ek nou kapav trouv enn travay ek gagn in pe kass. Nou extra fier pou dir ki nou pe manz ban bon legim ek ban frui ki nou kiltive nou mem. Dan la region tou dimoun kontan vinn pren legim ici. »
Autre projet dont Caritas est fier : son centre d’éveil, qui donne la possibilité à une trentaine d’enfants d’être pris en charge la journée et de recevoir chaque jour un déjeuner. « Le but de ce centre d’éveil est d’offrir aux enfants les outils nécessaires pour apprendre à être autonomes. Il est très important qu’ils apprennent par exemple à se laver ou à lacer leurs chaussures. Dans ce centre, nous accueillons des enfants de Solitude, Pointe-aux-Piments et Triolet. » Lors de la journée porte ouverte, les membres de l’association en ont aussi profité pour parler de leurs projets dans le cadre des fêtes de fin d’année. « Nous avons notamment comme projet d’offrir des jouets, des colis alimentaires ainsi que du matériel scolaire aux enfants de la région. Pour cela, nous comptons sur la gentillesse des Mauriciens », termine Christiane Pasnin.