En marge de l’ouverture et de la séance plénière du Commonwealth Heads of Government Meeting (CHOGM 2011) à Perth en Australie, la question qui semble préoccuper davantage les dirigeants du Commonwealth a trait au pays qui accueillera le sommet de 2013. À ce stade, le Sri Lanka demeure le pays désigné même si des pressions se font de plus en plus sentir quant à la possibilité d’un changement au nom du respect des Droits de l’Homme. C’est ce qu’a appris Le Mauricien de sources diplomatiques autorisées alors que toute décision officielle ne devra être entérinée que dans 24 heures.
Les recoupements d’informations effectués indiquent qu’un fort courant se dessine au sein du Commonwealth Caucus pour qu’un plus long délai soit imparti au Sri Lanka pour régler les problèmes d’allégations d’abus et d’atteintes aux Droits de l’Homme et à la pratique de la démocratie dans ce pays. De ce fait, le choix pourrait se porter sur Maurice, qui avait été désignée lors du sommet de Trinité-et-Tobago pour accueillir le sommet du Commonwealth 2015 après le Sri Lanka.
Cette option de “jumping the queue” aurait fait l’objet de consultations de haut niveau au cours de la semaine écoulée entre les principaux intéressés. Le Mauricien a appris de sources autorisées que le Foreign Secretary britannique William Hague a sollicité et obtenu avec son homologue mauricien Arvin Boolell une rencontre à Perth en vue de passer en revue l’éventuel choix de Maurice pour le CHOGM 2013.
À ce stade, la partie mauricienne joue cette carte avec prudence en vue d’éviter tout faux pas diplomatique au sein du Commonwealth. Aucun commentaire officiel n’était disponible à ce sujet. Dans la matinée, des informations en provenance de Perth avançaient qu’en marge des délibérations du sommet, la délégation du Sri Lanka, dirigée par le président Bandula Jayasekara, a proposé d’organiser une réunion bilatérale avec le Premier ministre Navin Ramgoolam avec à l’agenda un seul item, le pays hôte pour le sommet du Commonwealth 2013 avec en toile de fond les critiques et dénonciations du Sri Lanka en matière de respect des Droits de l’Homme.
D’autres sources politiques affirment que si la situation devient intenable, le Sri Lanka pourrait être amené de son plein gré à renoncer à l’organisation du CHOGM 2013 et à proposer le choix de Maurice en guise d’alternative. Mais toute décision finale ne devra intervenir que dans les prochaines 24 heures.
Dans la perspective d’un changement de décor, la séance plénière du prochain sommet du Commonwealth devrait se dérouler au Swami Vivekananda Convention Centre à Pailles alors que le choix du site pour le Retreat de 48 heures des chefs de gouvernement devra être décidé en temps et lieu. « Ce choix ne devrait pas poser de grosses difficultés compte tenu de l’hospitality infrastructure dont est doté le pays. Néanmoins, nous ne sommes pas encore à ce point », indique-t-on du côté du ministère des Affaires étrangères.
D’autre part, la reine Elizabeth II a procédé ce matin au Perth Convention Centre à l’inauguration du présent sommet avec la participation de 50 pays membres. Intervenant à cette occasion, le Premier ministre d’Australie Julia Gillard a fait un appel pour un véritable renouveau au sein du Commonwealth en tenant compte de la réalité du jour. Citant l’archevêque Desmond Tutu, elle a soutenu que « it is amazing to think of the changes that have occurred in just one lifetime ».
« We are so joined by a different motivation : we are a Commonwealth of values of peace, democracy, racial equality, the rule of law and a commitment to social and economic progress. (…) But we must also be a more agile Commonwealth ; quick to respond when our values are tested and to speak clearly when our values need to be heard », a affirmé le PM australien dans son discours solennel.
Le sommet de Perth se poursuivra jusqu’à dimanche après-midi avec une séance à huis clos, connue comme le Retreat, qui se déroulera à King’s Park, dans les hauteurs de Perth.