Le Premier ministre Navin Ramgoolam participera ce week-end à la cinquième édition de la Tokyo International Conference on African Development (TICAD V) à l’invitation du Premier ministre japonais Shinzo Abe.
Le sommet Afrique-Japon pour le développement sera axé sur trois principaux thèmes : « Pour une Afrique dynamique », « Pour une société inclusive et solidaire » et « Sécurité et stabilité nationales ». « Le Premier ministre japonais m’a indiqué que le cas mauricien sera cité en exemple à cette occasion et l’invitation, qui m’a été adressée personnellement, s’inscrit dans ce contexte », a indiqué Navin Ramgoolam au Mauricien.
Lors de son séjour à Yokohama, le Premier ministre aura une rencontre en tête-à-tête avec son homologue japonais. Il sera question des relations entre le Japon et Maurice sur le plan bilatéral et international. Le Japon, comme on le sait, réclame un siège permanent au conseil de sécurité des Nations Unies. Par ailleurs, le gouvernement japonais a accepté d’assister Maurice dans l’achat d’un radar météorologique dont le coût est estimé à Rs 375 M. Ce radar doit remplacer celui qui est inopérant au Trou-aux-Cerfs. Un tête-à-tête est aussi prévu avec le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-Moon. Le Premier ministre quittera le pays jeudi après avoir procédé à l’ouverture du congrès de la FIFA au Centre de conférence international à Grand-Baie.
Navin Ramgoolam est rentré au pays hier soir après avoir participé à la célébration du jubilé d’or du panafricanisme, qui a été lancé avec la création de l’OUA en 1963. Cette organisation est par la suite devenue l’Union africaine. Lors de son intervention samedi à Addis Abeba, Navin Ramgoolam a annoncé l’octroi par Maurice de 50 bourses à des étudiants africains pour des études supérieures. Le Premier ministre s’est dit très heureux de l’élection du juge Bernard Sik Yuen comme membre de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples. « Cette élection n’a pas été facile et a nécessité un intense lobbying au point que Bernard Sik Yuen a été élu avec une seule voix de différence, grâce au soutien du Kenya », a dit le Premier ministre, qui a expliqué avoir eu l’occasion de remercier le nouveau président de la République du Kenya, Ahuru Kenyatta.
Navin Ramgoolam s’est également réjoui de l’hommage rendu par l’Union Africaine à SSR dont le nom a été associé aux grands leaders comme Kenneth Kaunda, Julius Nyerere, Kwame Nkruma et Abdel Nasser. Sir Seewoosagur Ramgoolam était alors “Premier” dans le gouvernement institué par la Grande Bretagne à Maurice. Il avait siégé dans un premier temps comme observateur au sein de l’OUA avant que Maurice n’adhère à l’Organisation après son accession à l’indépendance.
Le Premier ministre a assisté ce matin aux travaux parlementaires et a répondu aux questions qui lui ont été adressées.