Le Premier ministre, Navin Ramgoolam, quitte le pays cet après-midi pour le Malawi pour participer au sommet de la SADC qui aura lieu les 17 et 18 août à Lilongwe.
Le conseil des ministres auquel participe le ministre des Affaires étrangères Arvin Boolell met actuellement la dernière main à l’agenda de ce somme. Il sera question de la zone de libre échange, de l’union douanière et de la coopération avec les autres organisations régionales dont le COMESA et l’EAC pour le développement et la mobilisation des ressources.
Le conseil des ministres doit également désigner un nouveau secrétaire général pour la SADC qui sera ensuite entériné par les chef d’État et de gouvernement.
Sur le plan politique, on s’attend à ce que les ministres et par la suite les chefs d’État se penchent sur la situation à Madagascar qui donne du fil à retordre à l’organisation régionale. On s’attend à ce que le sommet envoie un message fort en vue d’un retour à l’ordre constitutionnel dans ce pays. Ce qui permettrait une levée des sanctions imposées par la communauté internationale sur la Grand Île.
La SADC comprend l’Angola, l’Afrique du Sud, le Botswana, la Zambie, le Zimbabwe, la Tanzanie, la République Démocratique du Congo, le Mozambique, le Malawi, le Lesotho, Maurice, les Seychelles, la Namibie, le Swaziland et Madagascar. Cette dernière est pour le moment suspendue.