À la veille de l’ouverture du sommet de Lancaster par le Premier ministre britannique David Cameron, le ministre des Affaires étrangères Arvin Boolell a lancé un appel à une augmentation sensible de l’aide financière en faveur de la Somalie. Les représentants d’une quarantaine de pays participent depuis ce matin aux travaux de la conférence internationale. La délégation mauricienne est dirigée par le Premier ministre Navin Ramgoolam.
Pour le ministre des Affaires étrangères, l’essentiel de la solution aux problèmes de la piraterie réside dans la Somalie. D’où l’importance d’une augmentation de l’aide internationale aux autorités de ce pays. Arvin Boolell s’est réjoui de l’annonce d’une augmentation des forces de l’African Union Mission in Somalia (AMISOM) présente en Somalie à 17 700 pour soutenir la lutte contre les militants d’El Shabaab. Il a estimé qu’une aide spéciale devrait être accordée aux pêcheurs somaliens.
La réunion d’aujourd’hui convoquée à l’initiative du Premier ministre britannique David Cameron vise à permettre une meilleure coordination des efforts internationaux en faveur de la Somalie, à lutter contre les militants et les pirates qui constituent une menace constante à la sécurité globale et à prendre des mesures en vue de mettre fin à la famine qui prévaut dans ce pays de la corne de l’Afrique.
« Les attentes des Somaliens sont immenses », déclare Jabril Ibrahim Abdulle du centre de recherche et de dialogue de Mogadiscio, Somalie. « You have so many external actors driving different agendas that it would be a success to have a unified stance. Above all, we need implementation of what’s agreed, as disappointed hopes will only bring more radicalisation and hostility. Nous espérons que ce ne sera pas le talking shop habituel avec des grands discours fleuris sans savoir s’il y aura un suivi par la suite », soutient-il.
Pour le gouvernement britannique à l’instar de son secrétaire aux Affaires étrangères William Hague, « this good news, setting out a comprehensive international approach to Somalia covering politics, development, security, as well as our work to combat terrorism and piracy ».
Un communiqué diffusé par la haute commission britannique (HCB) à Maurice hier souligne que la conférence veut agir comme un catalyste pour l’engagement international en Somalie. Il s’agit, selon elle, de développer un leadership effectif et d’encourager l’adoption d’une approche cohérente susceptible d’aider les Somaliens à restaurer l’ordre dans leur pays et de les protéger contre les pirates et terroristes.
Quelque 400 navires ont été attaqués dans le golfe d’Aden et 100 autres ont été détournés par des pirates durant les trois dernières années. « Tackling piracy is one of seven themes that will be presented at the conference and is an issue of particular interest for Mauritius. Mauritius is a key partner in the international fight against piracy and has recently signed a Memorandum of Understanding with the EU, and adopted new legislation on piracy », souligne le communiqué de la HCB.
Le haut commissaire britannique Nick Leake s’est quant à lui réjoui de la présence du Premier ministre Navin Ramgoolam parmi les invités du Premier ministre britannique David Cameron. « Tackling piracy is an area of focus for the conference and it’s an issue that the UK and Mauritius are taking seriously, and working in partnership to combat in the region. Prosecuting pirates is a deterrent to committing piracy and the UK is grateful to Mauritius for their support in helping to make this happens », a déclaré M. Leake.