Au cours de ces deux dernières semaines, les proches de Joachim Giuseppe Paumero — un militaire français de 26 ans en vacances à Maurice depuis le 6 juillet — ont été incapables de fermer l’oeil, se demandant constamment ce qui avait bien pu arriver au jeune homme. La dernière fois qu’ils l’avaient aperçu remonte au samedi 16 juillet, pendant qu’il marchait dans les parages de la propriété sucrière de Médine, à Bambous, vers 4h30. Il sortait alors d’un pub et refusait de grimper dans le taxi censé les ramener — sa soeur, sa mère et lui — à Albion.
Constatant qu’il n’était toujours pas rentré aux alentours de 10h, sa mère — Ogiana Paumero, 52 ans — s’était alors rendu au poste de police de Bambous pour rapporter sa disparition. Ses minces espoirs de le retrouver sain et sauf se sont effondrés durant la soirée de vendredi lorsque le corps sans vie du jeune homme a été découvert.
Après quelque deux semaines de recherches incessantes afin de retrouver Joachim Giuseppe Paumero, les services de police ont finalement découvert son corps sans vie sur des rochers dans les parages de Bassin Vert à Bambous, dans un état de décomposition avancé. C’est un membre du public qui a fait la découverte macabre en début de soirée et informé le personnel de la Criminal Investigation Division (CID) de Bambous. Aussitôt, ces derniers se sont rendus sur les lieux accompagnés des limiers de la Major Crimes Investigation Team (MCIT) et des éléments du Groupe d’Intervention de la Police Mauricienne (GIPM) pour un constat. L’opération était menée par le Sergent Gunsham.
Lorsqu’ils sont arrivés sur les lieux, ils ont constaté que les vêtements dont était vêtu le cadavre correspondaient à ceux que portait Joachim Giuseppe Paumero lorsqu’il avait disparu, soit des jeans et un t-shirt bleus. Afin de s’assurer qu’ils ne faisaient pas fausse route, ils ont pris contact avec Ogiana Paumero, pour un exercice d’identification. Bien que les circonstances exactes dans lesquelles Joachim Giuseppe Paumero a trouvé la mort restent floues, une source policière indique qu’à ce stade de l’enquête la police ne suspecte aucun acte criminel.
La victime est née d’une mère mauricienne et d’un père français. Joachim Giuseppe Paumero est l’aîné d’une famille de trois enfants. Ia un frère, Maury, âgé de 22 ans, et une soeur, Maureen, âgée de 19 ans. Après avoir passé les six dernières années en France où il officiait comme militaire, il venu à Maurice pour des vacances et logeait chez sa mère, à Albion. La veille de sa disparition, le jeune homme avait invité des amis à dîner chez elle avant de terminer la soirée dans un pub, à Cascavelle, où il avait été rejoint par sa soeur.
Dans sa déclaration à la police de Bambous, celle-ci avait indiqué que lorsqu’elle avait eu une conversation avec son frère ce jour-là, celui-ci semblait nerveux. Rencontrée par Week-End à son domicile hier matin, la mère de la victime, effondrée, n’a pas été en mesure de s’exprimer. D’après une autopsie pratiquée par le Dr Sudesh Kumar Gungadin, Chief Police Medical Officer, Joachim Giuseppe Paumero est mort des suites d’une fracture du crâne.
Par ailleurs, cela fait plus d’une semaine qu’Ashvin Kumar Nunkoo, un habitant Beau-Bassin de 30 ans, n’a plus donné signe de vie. Vers 13h samedi dernier, il avait enfilé une tenue sportive et quitté le domicile de sa mère — chez laquelle il loge durant les week-ends — à Rivière des Anguilles —, pour aller faire du jogging à Bénarès, dans un patelin situé à environ un kilomètre de chez cette dernière.
Cependant, lorsqu’elle s’est aperçue que son fils n’était toujours pas rentré, durant la soirée, elle a alerté la police de Rivière des Anguilles. Les recherches minutieuses des enquêteurs n’ont rien donné jusqu’à présent. Une source indique que les autorités ont enclenché les démarches nécessaires pour retracer la liste des derniers appels téléphoniques du trentenaire.