Dans son traditionnel message aux scolaires à l’occasion de la célébration de la Fête nationale, le Premier ministre déclare que l’éducation a pour but de rendre une personne meilleure dans sa vie de tous les jours. Il souligne la notion de citoyenneté et à ce sujet cite l’introduction de la Citizenship Education au secondaire.
« Soyez conscients de vos devoirs, de vos droits et de vos responsabilités. C’est pour cette raison que j’ai introduit un nouveau Citizenship Program au niveau de la Form IV et je souhaite qu’un plus grand nombre d’étudiants participent aux activités organisées par le National Institute for citizenship education », dit le Premier ministre dans son message qui a été lu ce matin dans les écoles.
Outre cinq lignes axées sur l’importance de la notion citoyenne, on relève aussi un petit paragraphe sur le projet MID pour lequel le Premier ministre souhaite une adhésion totale des jeunes. Navin Ramgoolam les invite à se joindre en grand nombre aux MID Clubs qui ont été créés dans les écoles.
Le PM, dans ce message 2014, a fait une fois de plus un rappel du passé en évoquant l’accès difficile à l’éducation secondaire dans les années 60 et les difficultés que rencontrait la population à l’époque pour avoir des soins de santé. « Je ne sais pas si vous pouvez imaginer la situation qui prévalait à Maurice en 1968. La majorité de la population n’était pas éduquée et pauvre ». Les pères fondateurs du pays, dit-il, avaient placé l’éducation au coeur de leur vision pour le développement d’autant que pour Sir Seewoosagur Ramgoolam l’éducation était la clé du succès à venir. En rappelant l’avènement de l’éducation secondaire gratuite en 1977, le Premier ministre fustige ceux qui avaient, selon lui, formulé des « critiques virulentes » à l’égard de cette « forsighted decision ». « I am sure you will find it hard to believe that even that forsighted decision was virulently criticized by reactionnary forces ».
Le Premier ministre ajoute qu’il est convaincu lui aussi que tous les enfants mauriciens indistinctement devraient avoir la chance et les moyens nécessaires pour réaliser leurs ambitions, et c’est pour cette raison, dit-il, que son gouvernement a décidé d’offrir le transport gratuit à tous les étudiants. Navin Ramgoolam cite aussi l’aide financière pour des études universitaires accordée aux familles ayant des revenus faibles. Il affirme que le gouvernement continuera à miser sur l’éducation et la formation qui constituent, dit-il, « une driving force » pour le développement au niveau national. Le PM n’a cependant fait aucune allusion à l’anniversaire de la République.