Pour 81% des opérateurs économiques interrogés par la Banque de Maurice (BoM) dans le cadre de la 40e édition de l’Inflation Expectations Survey, le taux d’inflation d’ici décembre prochain varierait entre 3% et 4,5%.

Mené le mois dernier, ce sondage indique que, dans les différents cas de figure, le taux d’inflation, pour la majorité des participants, ne dépasserait pas 4,5% cette année, et ce même d’ici juin 2019. Pour plus de la moitié (52,3% des sondés, 42 opérateurs économiques ont répondu aux questionnaires de la BoM), le taux d’inflation “headline” enregistré en juillet dernier, soit 4%, était « approprié ». Environ 33%, des participants ont jugé que ce taux était « élevé » alors que le reste (14,3%) a trouvé qu’il était « bas ». À la question de savoir quels étaient les facteurs à la base de l’inflation courante, 64,3% des sondés ont estimé que les facteurs exogènes constituaient la première source d’inflation à Maurice alors que le changement dans le taux d’intérêt représentait la deuxième source la plus importante.

Appelés à donner leurs prévisions concernant l’évolution de l’inflation dans les prochains mois, huit opérateurs économiques sur dix ont indiqué que le taux d’ici décembre prochain varierait entre 3% et 4,5%. La BoM annonce que, pour 16,6% des participants, le taux d’inflation pourrait dépasser 4,5% alors que le reste s’attend à un taux inférieur à 3%. Pour la période se terminant en juin 2019, 52,4% des sondés anticipent un taux d’inflation variant entre 3% et 4,5%. Ils sont 40,5% à prévoir un taux supérieur à 4,5%. Les autres (7,1%) ont annoncé un taux en dessous de 3%.