Le procès principal, logé le 17 janvier 2013 contre les groupes de presse Le Mauricien et La Sentinelle par Nandanee Soornack, a été appelé devant la Master and Registrar Gaytree Manna ce matin. Il sera appelé pro forma le 19 mars devant la même instance afin que les défendeurs fassent connaître leur position. Les avoués des parties respectives ont représenté leurs clients devant la Master and Registrar.
Dans sa Plaint with Summons, la plaignante réclame qu’un ordre perpétuel soit émis pour interdire les publications des deux groupes de presse de publier tout article ayant trait à sa personne et à ses enfants. En d’autres mots, elle demande que l’ordre qu’avait émis le juge Bushan Domah le samedi 5 janvier 2013 soit rendu permanent.
Or, le juge Eddy Balancy qui a succédé à son collègue après que celui-ci se soit récusé, a modifié hier cet ordre. Dorénavant, l’interdiction ne concerne que l’enfant mineur de la plaignante. Le conseil légal de Nandanee Soornack décortique toujours le jugement Balancy en vue de déterminer si le libellé de la plainte doit être amendé ou non. Une décision sera prise d’ici la semaine prochaine.