Vishamitr Ram Bundhoo, qui était le receveur de l’autobus de l’accident meurtrier de Sorèze, ayant coûté la vie à dix personnes, a fait servir, il y a quelque temps déjà, une mise en demeure à la direction de la Compagnie Nationale de Transport, dans laquelle il lui réclame des dommages d’un montant de Rs 15 millions. Le véhicule fait partie de la flotte appartenant à la CNT, contre laquelle le procès a été logé.
Cette action est initiée parce que, selon la plainte, Ram Bundhoo impute à la CNT toute la responsabilité de ce qui s’est produit ce 3 mai 2013. Il indique que le chauffeur de l’autobus, Deepchand Guness, qui a perdu la vie ce jour-là, avait informé les passagers que les freins de l’autobus ne répondaient plus. Selon le plaignant, son ancien collègue avait conseillé aux passagers de prendre place au fond de l’autobus. Au volant, le malheureux chauffeur a tenté tout ce qui était humainement possible afin de limiter au maximum les dégats.
En outre, ajoute Ram Bundhoo, le chauffeur avait alerté la direction de la CNT au sujet de la situation précaire dans laquelle se trouvaient les freins de l’autobus. Mais la direction n’a, toujours selon la mise en demeure, rien fait pour remettre les freins défectueux en bon état. Ayant lui aussi été blessé lors de l’accident, il affirme avoir subi un traumatisme à la suite du drame. Il s’est vu contraint de se faire hospitaliser pour se faire soigner. Ram Bundhoo attribue de fait toute la cause de l’accident à la CNT parce que, soutient-il, la corporation a pêché par imprudence et par négligence. Il affirme de plus que celle-ci n’a pas été en mesure d’assurer que l’autobus puisse rouler en bon état, particulièrement avec son système de freinage…
La mise en demeure a été rédigée par Me Sunil Luchmun, avoué. Celui-ci declare, entre autres : « The abovenamed (Ndlr : le plaignant) avers that the accident occured due to the faute and/or imprudence of the NTC and the particulars of which are as follows (i) the failure of the owner of the bus, i. e. the NTC to provide a bus which was roadworthy and safe to perform his job as a conductor (ii) the failure of the NTC to provide safety at work (iii) the failure of the NTC to ensure that the bus, especially the brake system was functioning safely. »