Victime d’un grave accident de la route le 26 juin, dont l’impact entre les deux voitures accidentées est estimé à 135 km/h, Aurélia Badul, 14 ans, suit un traitement intense dans un établissement de santé privé. Son état étant jugé critique (de multiples fractures au visage, aux joues, au nez, à la mâchoire, au palais, au crâne) par les médecins qui l’ont auscultée, la jeune fille a dû subir une lourde intervention chirurgicale. Aurélia Badul a passé des semaines dans le service des soins intensifs. Elle ignore si elle pourra poursuivre ses études et vivre ses rêves.Ses parents, Giovani et Anaïs Badul, que nous avons rencontrés à la clinique où leur fille est admise, nous parlent du jour de l’accident, des durs et douloureux moments qui ont suivi, de leur peur, de leurs craintes, mais aussi de la joie de vivre de la jeune Aurélia.