Un garde-chiourme de 28 ans a été pris à partie par une bande qui voulait l’agresser hier soir. Cet habitant de Souillac dit ignorer la raison derrière cet acte, de même que l’identité exacte de ses agresseurs. Cependant, il n’écarte pas le fait que ces derniers ont voulu « se venger de lui suite à une affaire liée à son travail ».

Dans sa déposition à la police, le jeune homme a expliqué qu’il était dans sa cour et discutait avec des amis, quand une bande d’une dizaine de personnes s’est présentée devant son domicile. Le plaignant a reconnu l’un d’eux comme étant le fils d’un habitant de Gris-Gris, mais ignore son nom. Ce dernier a lancé des injures au garde-chiourme et l’a menacé. « To latet pou tonbe zordi. Fer kamion pas lor twa. Pa krwar to enn gard prizon to fer mari », a-t-il dit. Par la suite, le suspect lui a lancé une bouteille de bière ainsi que des parpaings, que le plaignant a pu éviter.

Le reste de la bande s’est ensuite mêlé à la dispute et un autre malfrat a cette fois lancé un vélo qui n’a pu atteindre la victime. Celle-ci s’est ruée dans sa maison et, à travers une fenêtre, elle a aperçu le groupe lançant des pierres et des parpaings sur sa maison, faisant voler en éclats plusieurs fenêtres.

Après le départ des énergumènes, le garde- chiourme a noté qu’ils ont également endommagé sa moto. Le préjudice s’élève à Rs 40 000. La tante du plaignant, qui s’était réfugiée dans la maison et qui a été blessée par des morceaux de verre, a été emmenée à l’hôpital de Souillac.