Il fit sensation lors de son tour de piste chez nous lors du festival Reggae Donn Sa en novembre 2010. Le Martiniquais Yaniss Odua sera de nouveau des nôtres le samedi 29 septembre. Le temps pour OSB Ltd et Live & Direk Entertainment de « relancer la culture du sound system chez nous », souligne Bruno Raya, leader d’OSB. Yaniss Odua sera ainsi le parrain de cette initiative qu’OSB et son partenaire espèrent « renouveler le plus souvent possible. » Rendez-vous le 29 septembre au Nox, à Grand-Baie.
Yaniss Odua n’est plus un inconnu pour les Mauriciens. Ceux qui étaient au stade de Bambous lors du Festival Reggae Donn Sa de novembre 2010 en gardent un souvenir impérissable… Feu follet de la scène underground martiniquaise et française, l’interprète de « La Caraïbe ne nous appartient pas… » avait fait de l’ombre à l’autre tête d’affiche du festival, en l’occurrence Daddy Nuttea. C’est dire que Yaniss Odua a conquis les coeurs des Mauriciens dès son premier passage à Maurice !
« Yaniss étant un véritable artiste issu de la culture des sound system et de l’underground, dit Bruno Raya, on ne pouvait rêver de meilleur candidat dans le cadre de ce projet d’OSB Co Ltd et Live & Direk Entertainment. L’artiste a immédiatement accepté d’être des nôtres et il sera ainsi le parrain idéal pour lancer cette nouvelle série de sound system. » Yaniss Odua sera d’ailleurs dans les eaux régionales durant cette période, étant invité à se produire au Kaloo Bang Festival de l’Île de la Réunion.
Le but de OSB Co Ltd et de Live & Direk Entertainment, continue notre interlocuteur, « c’est d’offrir ce tremplin aux jeunes talents. Il est vrai qu’il y a un véritable foisonnement de talents actuellement, et qu’il peut sembler que chacun fait un peu ce qu’il veut. Ce que nous souhaitons, c’est redynamiser à nouveau cette culture chez nous. Depuis la fermeture des dojos et celle de Round Midnight, nous n’avons pu la perpétuer… »
Cela fait en effet presque une dizaine d’années que les sound system n’ont plus animé les soirées mauriciennes des fans des sons urbains locaux. « Sans vouloir être prétentieux, continue Bruno Raya, nous avons quand même donné une couleur bien mauricienne au Sound System, nous étant inspirés de ce qui se fait en Jamaïque et y ayant ajouté notre couleur locale… »
De ce fait, afin de relancer cette culture, OSB Co Ltd et Live & Direk Entertainment souhaitent « renouveler, le plus souvent possible, les sound system. Pour un début, nous avons cette soirée au Nox, à Grand-Baie, qui est le seul lieu qui s’y prête pour l’heure. » Le samedi 29, en première partie de la soirée, avant que Yaniss Odua ne prenne d’assaut la place, fidèle à ses principes, OSB présentera « quelques talents locaux qui méritent un sérieux coup de pouce », nommément Natty Gong et CR Ghetto.
« Natty Gong, relève Bruno Raya, n’est autre que le sportif de haut niveau Benoît Girodeau, triathlète qui tchatche avec fougue ! » CR Ghetto (Cité Richelieu Ghetto) « sont des petits jeunes qui préparent leur premier album chez nous, chez Otentik Records. Si on les coache, c’est qu’ils en ont à revendre. Leur message est très empreint de la réalité sociale actuelle. Le talent et la technique, à l’état brut, sont là et ne demandent qu’à être bien encadrés. »
Ras Ricky, le plus Mauricien des rappeurs seychellois, sera également autour de Kool B, qui assurera au micro, comme d’habitude lors des sound system.
Les billets, à Rs 250, seront très bientôt disponibles dans les magasins Otentik Paradize Burning.