Un protocole d’accord sera signé jeudi entre la Radiation Protection Authority et la Mauritius Revenue Authority en vue d’assurer un meilleur contrôle d’importation des appareils émettant des rayonnements ionisants afin de protéger la santé et renforcer la sécurité du public et des travailleurs maniant des sources radioactives dans le pays. Le Memorandum of Understanding établira entre autres les rôles et responsabilités de la RPA ainsi que le département de la douane de la MRA.
Le protocole d’accord repose principalement sur le fait qu’il est nécessaire de minimiser les risques d’incidents liés aux appareils émettant des rayonnements ionisants. Plusieurs cas d’incidents liés à une mauvaise gestion, manipulation et contrôle des sources radioactives ont été recensés à travers le monde, où des personnes ont souffert de blessures graves ou ont trouvé la mort.
Afin de minimiser les risques de tels incidents à Maurice, un renforcement du contrôle sur l’importation de tout type d’appareils émettant des rayonnements ionisants est primordial. Ce qui assurera un meilleur contrôle de toutes les sources de radiation par la Radiation Protection Authority (RPA), l’autorité nationale responsable d’assurer la protection du public, des travailleurs et de l’environnement contre les effets néfastes de la radiation.
Des sources de radiation sont régulièrement importées pour la médecine nucléaire, la radiographie industrielle, la recherche et la construction des routes, entre autres. Le contrôle à l’importation aidera également la RPA à consolider et maintenir le registre national de toutes les sources émettant des rayonnements ionisants dans le pays. Par ailleurs, l’organisme régulateur va s’assurer que tous les utilisateurs ont l’infrastructure nécessaire et un personnel compétent pour une utilisation et une gestion sûres de ces sources.
« Le contrôle sur l’importation des appareils émettant des rayonnements ionisants existe depuis 2007 et tout importateur doit se munir d’un permis pour l’importation des sources de radiation. Le protocole d’accord établira maintenant une coopération formelle entre la RPA et le département de la douane, de même que les procédures au cas où un importateur n’aurait pas le permis requis », explique M.F. Ollite, officier responsable de la RPA.
Le protocole d’accord vise à établir les rôles et responsabilités de la RPA et ceux du département de la douane de la MRA et les actions nécessaires qui seront prises par les deux parties en ce qui concerne l’importation d’appareils émettant des rayonnements ionisants. Selon les termes de l’accord, la douane ne permettra pas l’importation d’appareils émetteurs de rayonnements sauf si le consignataire est en mesure de produire un permis d’importation émis par la RPA. Dans le cas contraire, la douane retiendra le chargement dans un endroit sûr qui ne représente aucun risque pour les travailleurs et les membres du public.
La Mauritius Revenue Authority (MRA) sera également tenue de notifier la RPA de toute importation d’équipements à effets ionisants. Quant à la RPA, elle aura la responsabilité de notifier le département de la douane de tout amendement à la législation et des décisions prises au niveau de l’organisme, qui concernent l’importation, le rangement et le transport d’appareils émettant des rayonnements ionisants.
La sécurité des travailleurs étant au centre des préoccupations, le protocole d’accord prévoit des séances de formation à l’intention des douaniers sur la radioprotection afin qu’ils puissent mieux se protéger en cas de manipulation pour le dédouanement de ces sources. Par ailleurs, les deux signataires, la RPA et la MRA, auront des pourparlers sur la nécessité d’installer des détecteurs d’appareils émettant des sources radioactives à des points d’entrée à Maurice au port et à l’aéroport afin de prévenir tout trafic illicite de sources radioactives.