Lors d’un point de presse hier après-midi, Olivier Bancoult, porte-parole du Groupement Réfugiés Chagos (GRC), a clairement laissé entendre que seuls les Chagossiens peuvent décider de l’avenir des Chagos. Dans le même ordre d’idées, il dit avoir déposé une lettre au bureau du Premier ministre pour demander à Sir Anerood Jugnauth de constituer un comité spécial en vue de traiter du dossier Chagos.
Suite au verdict de la Cour Permanente d’Arbitrage sous la Convention des Droits de la Mer sur l’illégalité du parc marin aux Chagos, Olivier Bancoult est d’avis que tous les Chagossiens devraient être consultés sur la marche à suivre. « Chagossiens ena zot mo a dir. Nou bizin kapav retourn lor Chagos parski ena letid kinn demontre ki Chagossiens kapav retourn viv lor zil ». Il se dit déçu que le PM n’ait pas encore sollicité la contribution du GRC sur le comité chargé d’étudier le jugement rendu à Istanbul et déclare avoir sollicité une rencontre avec le ministre des Affaires étrangères Étienne Sinatambou, mais que ses doléances sont restées vaines. « Sa zizman la, li enn award istorik pou la kominote Chagossienne e Moris. Nou finn konpran ki plan gouvernman britanik finn bafwe drwa bann Chagossiens. Li inakseptab ki gouvernman angle, ki dir li enn sanpion de drwa de lom, finn bafwe nou drwa. Mem la renn pa finn pran nou drwa an konsiderasyon. Nou kondann latitid gouvernman britanik ».