Une salle “pleine de jolies 35”, une ambiance “mari nisa” et un jeune humoriste “danzere” pour une heure et demie de spectacle. Voilà voilà à quoi s’est résumé le spectacle de Kev Adams sur la scène du Centre de Conventions Swami Vivekananda à Pailles le dimanche 28 juin. Simple, décontracté et rempli d’énergie, Kev Adams, portant ses tennis Voilà voilà, aura pris du plaisir et provoqué des fous rires, en agrémentant son troisième spectacle d’expressions mauriciennes.
Le passage de Kev Adams à Maurice aura été comme jouer au bingo. Ici, ça se passe comme ça, on parle en chiffres, sans se donner d’explication, parce qu’on se comprend. Son initiation au créole, Kev Adams l’a faite après une nuit bien arrosée dans un club. Une rencontre qui s’est avérée être un échec pour des raisons que seuls certains Mauriciens comprendront. Son aventure, il la conte sous les éclats de rires du public. “J’ai rencontré enn zoli 35, avec enn zoli 40. Je lui ai dit allons dans mon 4×4. Elle m’a dit : Non, je sors pas avec les 6.”
Six ou pas, dimanche soir sur la scène du SVICC, Kev Adams s’est inventé un numéro spécialement pour les pré-ados et les pré-papis (plus de 40 ans) présents. Voilà, Voilà, ce n’est pas le one-man-show d’un ado de 17 ans encore au début de sa carrière. Mais c’est celui d’un “enflute” (mélange d’enfant et d’adulte) dynamique et doté d’un brin de folie : “Danzere !”