Vêtus de leurs costumes traditionnels, les artistes du Tibetan Art Group ont emmené les spectateurs présents au Mahatma Gandhi Institute (MGI) dimanche dernier, à un voyage dans le pays surnommé le Toit du monde. Pendant 90 minutes, ils se sont succédé sur scène, tantôt en groupe, tantôt en duo ou en solo, pour interpréter des chansons de leurs répertoires traditionnels ou effectuer des danses sur des rythmes propres à leur culture. Le spectateur a aussi eu l’occasion de découvrir divers instruments de musique peu ou pas connus à Maurice.
Le document d’information diffusé par l’ambassade de Chine à Maurice souligne la grande diversité inhérente à la culture tibétaine, chaque région ayant ses caractéristiques propres. Plus qu’un simple art scénique, « au Tibet, les chants et danses sont improvisés dans le décor naturel des montagnes et des rivières, dont ils vénèrent la beauté ». Le public a ainsi eu droit à une représentation d’une danse nuptiale dans la région de Lhassa, ou encore entendre la jeunesse tibétaine chanter son pays, les artistes ayant interprété une quinzaine de morceaux.
La venue de cette troupe à Maurice était une initiative conjointe de l’ambassade de Chine à Maurice et du ministère des Arts et de la Culture s’inscrivant dans le cadre de l’accord de coopération culturelle entre les deux pays. C’est la première fois qu’une troupe tibétaine s’est produite sur la scène locale, font ressortir les organisateurs.