Afin de souligner l’importance des enfants dans la société, l’Association progressive de Grand-Gaube a célébré le mois dernier la journée internationale de l’enfance. Un spectacle de fou rire a été proposé aux enfants de la région de Grand-Gaube, assuré par Mamie Clown. Cela a ravi les 300 personnes présentes le 16 juin.
L’association a organisé le 16 juin dernier une demi-journée de fou rire à l’intention des enfants de la région, afin de marquer cette journée. 300 personnes ont assisté à ce spectacle qui s’est tenu à Rue John, Grand-Gaube.
Pour rappel, la journée internationale de l’enfance, ou des droits de l’enfant, est célébrée par 191 pays le jour de la date d’anniversaire de la signature de la Convention internationale des droits de l’enfant, soit le 20 novembre 1989. En 1954, l’Assemblée générale des Nations unies a recommandé à tous les pays d’instituer une Journée mondiale de l’enfance, qui serait une journée de fraternité mondiale et de compréhension entre les enfants, et des activités favorisant le bien-être des enfants du monde entier. Elle a proposé aux gouvernements que cette Journée soit célébrée à la date qui leur semblait la plus appropriée. Le 20 novembre marque le jour de l’adoption par l’Assemblée de la Déclaration des droits de l’enfant en 1959, et de la Convention relative aux droits de l’enfant, signée en 1989.
Cette journée est l’occasion idéale pour démontrer que chaque enfant est unique et à besoin de respect, d’attention, d’amour et surtout d’être écouté. Elle offre également l’occasion de réfléchir sur le rôle des adultes dans la vie de l’enfant et de l’impact qu’ils ont sur leur développement.
L’Association progressive de Grand-Gaube a également procédé ce jour-là à la remise de certificats à six élèves méritants du School Certificate (SC) et du Higher School Certificate (HSC) par les ministres de la Culture, Mookhesswur Choonee, et de la Santé, Lormus Bundhoo. Une manière pour l’association, explique sa présidente Rina Jootun, de saluer leur performance aux examens.
Par ailleurs, des travailleurs sociaux étaient également présents. Ally Lazer et Sam Lauthan ont parlé surtout sur la violence qui gagne du terrain quotidiennement, un fléau qui touche de plus en plus les jeunes. Ils ont aussi promis de tenir prochainement des ateliers de travail sur les fléaux de la société à l’intention des jeunes de la région.
L’environnement est un sujet que les membres de l’association ont à coeur. D’ailleurs, à la fin de la journée, des plantes décoratives et médicinales ont été distribuées aux invités afin de les sensibiliser à un environnement sain et propre.
L’Association progressive de Grand-Gaube existe depuis 200. Elle poursuit l’objectif de promouvoir le bien-être des habitants de la région. « Nous organisons des activités, particulièrement pour les femmes et les enfants, des débats scolaires, des journées récréatives et sportives. Nous faisons aussi des actions envers les plus démunis de la société et rendons souvent visite aux personnes âgées dans les couvents », soutient Rina Jootun. L’association animera prochainement des cours de rattrapage pour les enfants du CPE, dont les parents connaissent des difficultés financières.