Un caricaturiste l’aurait sans doute affublé des caractéristiques d’un Love Guru animant une conférence à la manière d’un champion du marketing engagé dans un one-man-show passionnant et passionné. S’il fallait user de références pour situer Paul Dewandre, on citerait l’humoriste français Franck Dubosc – qui était récemment à Maurice – et le motivational trainer indien Shiv Keira, l’allusion à Robin Sharma pouvant désormais avoir des connotations politiques douteuses.
Comme Dubosc, donc, Paul Dewandre possède en lui ce petit air nonchalant qui lui permet de presque tout dire pour nous inciter à rire de nous sans que cela ne nous offense ou ne nous embarrasse plus qu’il ne faut. Le pipi-caca duboscien en moins, Dewandre garde un ton léger pour parler de choses sérieuses, conscient que le rire laisse parfois passer certaines choses avec plus de délicatesse qu’un ton trop sérieux. À quoi donc cela aurait-il ressemblé si l’on comparait d’un air officiel la femme à un four dont la température monte lentement pour rester chaud longtemps tandis que l’homme s’allume vite pour s’éteindre aussitôt comme un chalumeau ?
Si, si ! Au J & J Auditorium samedi soir, Paul Dewandre en a parlé dans le chapitre de son spectacle lié à la sexualité. Y figure aussi un rappel des principes de la galanterie élémentaire qui exige que ladies first, et nous voilà embarqués dans quelques-unes de ces grandes questions qui gèrent le fonctionnement du système solaire. Puisque cela fait longtemps qu’il a été démontré que Les hommes viennent de Mars, les Femmes de Venus. Cela, John Gray l’a affirmé dans son essai à succès qui a connu une série de suites, comparées aux aventures de Martine par Paul Dewandre. Devenu conférencier autour de ce thème, ce dernier a imaginé cette suite qui succède au premier tome de son spectacle, présenté à Maurice en 2011.
Pour décor, un jardin, parce que les relations hommes/femmes s’entretiennent à chaque instant pour éviter une prolifération de mauvaises herbes qui rendraient le paysage moins beau et les choses nettement plus compliquées. Et c’est là que le ton de Dewandre ressemble un peu à celui du Guru du Marketing : Shiv Keira. Parce qu’en amour comme en affaires, il incombe de démontrer un sérieux savoir-faire, au risque de courir à la faillite totale.
Aucune solution miracle, ni de Ponzi Scheme à imaginer pour réussir, laisse comprendre Dewandre. Et la tâche n’est ni trop simple ni trop compliquée. Ces réponses se trouvent souvent dans les étoiles, il suffit de lever la tête pour les décrypter, laisse-t-il comprendre. Certes, hommes et femmes ont un même vocabulaire mais les mots n’ont pas toujours les mêmes significations selon le genre qui l’utilise. La morale de son histoire est qu’il faut donc savoir prendre le temps de comprendre l’autre et de savoir s’adapter à sa logique.
Un petit air de mariage encounter, situé entre une conférence et un spectacle d’humour, Les hommes viennent de Mars, les femmes de Venus 2 a touché son public, plusieurs étant venus en couples pour écouter les bons mots du Dr Paul. Ce dernier poursuit entre-temps sa tournée dans le monde francophone avec son dictionnaire du couple et ses anecdotes pour rappeler que dans la vie il n’y a rien finalement de très compliqué. Sauf si l’on tente de faire cohabiter un Martien et une Vénusienne sur Terre.