Ceux ayant tendance à trop appuyer sur le champignon risquent de bientôt déchanter : quatre des 20 « speed cameras » et les six radars mobiles entreront en action dès le 24 juin prochain, à 00h01. Les autres « speed cameras » suivront graduellement et tous les équipements de contrôle de vitesse seront opérationnels d’ici deux mois. C’est ce qui ressort d’une rencontre des hauts cadres de la Land Transport Division de la NTA, de la police et de la TMRSU avec la presse. Ben Buntipillay, conseiller au PMO en matière de sécurité routière, y assistait également.
« Dès le lundi 24 juin, à partir de 00h01, quatre des 20 “speed cameras” seront mise en opération sur les tronçons suivants de l’autoroute : à Roche-Bois, à hauteur du Port-Louis Royal College, à Ébène – vis-à-vis du magasin Mr Bricolage – ainsi qu’à Pellegrin, à la sortie de l’échangeur de St-Jean », annonce Koshik Reesaul, de la Traffic Management and Road Safety Unit (TMRSU). Ce dernier était pour l’occasion entouré du Permanent Secretary à la Land Transport Division du ministère des Infrastructures publiques, Nayen Ballah, ainsi que de Dev Nathoo, directeur par intérim de la TMRSU, Cyril Appajala, Transport Controller à la National Transport Authority (NTA), du DCP Rashid Beekun, de la Traffic Branch de la police, et Ben Buntipillay, conseiller en matière de sécurité routière auprès du PMO, entre autres.
Koshik Reesaul a annoncé que les six radars mobiles seront en outre déployés à travers l’île. « Nous allons graduellement mettre les autres “speed cameras” en opération et, d’ici deux mois, les 20 radars fixes seront tous opérationnels à travers l’île », a-t-il ajouté. Évoquant les récents problèmes techniques ayant conduit les autorités à suspendre l’opération des « speed cameras », Koshik Reesaul dit qu’il n’a jamais été question d’un problème de calibrage, mais plutôt de réglage. « Ces appareils ont été calibrés par des laboratoires indépendants avant leur mise en opération et nous détenons les certificats de calibrage à cet effet. En revanche, il y a bien eu un problème de réglage et d’orientation. Il s’agissait de bien définir les paramètres en fonction de nos spécificités », a-t-il expliqué. Et d’ajouter que tous les tests appropriés ont été effectués. « Tout est parfait ! », s’est-il félicité. Koshik Reesaul a par ailleurs annoncé une harmonisation des diverses limitations de vitesse sur nos routes en même temps que la mise en opération des caméras.
Sur un autre volet, le Transport Controller de la NTA Cyril Appajala annonce la mise en service temporaire des bus de l’United Bus Service Ltd, de la Rose-Hill Transport Ltd ainsi que ceux des coopératives d’autobus privés sur certaines routes desservies par la National Transport Corporation (NTC). « Se trouvant en difficulté pour desservir certaines routes du fait de problèmes mécaniques sur quelques véhicules, la NTC nous a demandé de permettre aux autres compagnies de transport de l’aider à desservir certaines lignes. Nous avons accepté, et ce dans le souci d’aider les voyageurs, de permettre à ces compagnie de déployer quelque 36 autobus sur certaines lignes habituellement desservies par la NTC », a-t-il expliqué. Cyril Appajala insiste sur le fait qu’il s’agit d’une mesure « temporaire ». Le temps pour la NTC de recevoir les véhicules dont elle a passé commande. À une question de la presse, il a affirmé que la NTA veillera à ce que ces nouvelles acquisitions respectent les normes techniques et environnementales en vigueur à Maurice.
Répondant à une autre question, le conseiller du PMO en matière de sécurité routière, Ben Buntipillay, a dit qu’il s’assurera que le problème d’inaccessibilité des handicapés dans les autobus soient pris en compte lors de l’exercice d’acquisition de ces véhicules. Rappelons qu’au total, pas moins de 56 « speed cameras » seront installées à travers l’île d’ici 2014 : 20 dans un premier temps, ainsi que six « Mobile Cameras », 15 autres dans une deuxième phase, et, enfin, les 15 dernières.