En sus d’un sac et des raquettes dont elle bénéficie déjà, Emmanuelle de Beer, classée actuellement dans les 400 juniors mondiales ITF, s’est vu offrir un nouveau contrat de deux ans avec son sponsor, Babolat France.
La tenniswoman mauricienne sera désormais vêtue de la marque et disposera également de cordages et de chaussures. Un précieux soutien que la récipiendaire accueille comme un signe de confiance qu’elle s’efforcera d’honorer.
Pour rappel, Emmanuelle de Beer est depuis janvier en formation au sein de la prestigieuse Académie de Nick Bollettieri, maintenant plus connue comme la IMG Tennis Academy, en Floride, États-Unis. Elle aura de plus bénéficié courant mars d’une bourse sportive de perfectionnement de quatre cinq mois du MJS qu’elle profitera sur place.
La joueuse a entamé une carrière qui s’oriente déjà vers le niveau professionnel. Elle avait du reste déjà passé plusieurs semaines d’entraînement et de formation en octobre, novembre et décembre 2010 en Floride avant de rentrer pour quelques jours à Maurice en janvier.
« Je suis très encouragée de savoir que Babolat me fait confiance et je ferai tout pour honorer cette confiance », a laissé entendre Emmanuelle de Beer. Elle ne participe ni au tournoi de préparation qui a débuté hier au Caire ni aux championnats d’Afrique juniors qui suivront du 10 au 14 courant en Égypte et pour lesquels elle était sélectionnée. Elle a été remplacée par Eugénie Lim Ah Tock. Elle se donne à fond en ce moment en Floride pour relever les défis que lui réservent 2012, déclarent ses parents.
Son jeune frère Amaury est lui aussi soutenu depuis trois ans déjà par Babolat France, la plus ancienne des entreprises spécialisées en sports de raquettes. Fondée à Lyon en France en 1875, Babolat est l’inventeur du cordage pour raquettes. Réputée pour ses produits à la pointe de technologie, l’entreprise est l’équipementier de toute une génération de champions tels Raphaël Nadal, Na Li, Kim Clijsters, Andy Roddick, Jo-Wilfried Tsonga, entre autres.