Permettre à une majorité de pratiquer du sport : tel est le but fixé par le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) à travers son programme intitulé Sports for Life. Un concept dévoilé hier après-midi dans les locaux du MJS à Port-Louis par le ministre Devanand Ritoo. Les activités débuteront dès le dimanche 1er septembre dans huit sites différents.
« Cette initiative s’inscrit dans le droit fil de la philosophie du MJS, qui est de promouvoir le sport. Les différentes actions du ministère, à l’instar de la Saturday Football League, le Keep Fit Program de la CNSF, les Jeux intercollèges et universitaires, ainsi que les Jeux de L’espoir et de l’Avenir, démontrent l’intérêt et la volonté de voir se développer une culture sportive », a déclaré le ministre lors du point de presse.
Devanand Ritoo a ainsi déclaré que le développement de la culture sportive permettrait de réduire la prolifération des maladies non-transmissibles. « Selon une étude réalisée récemment, 35% de la population estudiantine, soit des écoles primaires et secondaires, présentent une forte prévalence pour ces maladies. »
Ainsi, l’un des piliers du MJS étant le sport de masse, celui-ci va donc implémenter le programme Sports for Life afin d’élargir le nombre de pratiquants. « Nous allons brasser large dans un premier temps. Par la suite, les meilleurs sportifs seront redirigés vers les fédérations sportives concernées », a souligné Devanand Ritoo.
Revenant sur l’importance du programme Sports for Life, il a indiqué fait ressortir que huit centres de jeunesse ou centre sociaux seront concernés à partir du 1er septembre. « Nous avons déjà lancé le Physical Fitness Exercise », a-t-il rappelé. Les huit sites concernés sont les centres de jeunesse de Helvetia, Rivière-du-Rempart, Pamplemousses, Plainte Verte, le stade Auguste-Vollaire, le centre de jeunesse de Rose Belle, la SSS Triolet et le centre de jeunesse de Tamarin.
Le ministre a aussi annoncé que les cours de natation en mer reprendront bientôt, avec de nouveaux sites. Les intéressés pourront se rendre sur les plages publiques de Belle Mare, Blue Bay, Flic-en-Flac, Pereybère, Riambel et Trou-aux-Biches pour bénéficier de cours gratuits.
« Le programme est assez étoffé afin d’attirer le maximum de Mauriciens vers le sport. Toutes ces facilités seront mises gratuitement à la disposition du public. » Ces sessions de sport seront dispensés par les cadres du MJS. « Le public bénéficiera de l’aide et du soutien de cadres et de techniciens qualifiés », a-t-il assuré. Il a également souhaité que plus de femmes participent à cette initiative.
Il a par ailleurs fait ressortir qu’un programme de nutrition sera mis sur pied pour étayer le programme Sports for Life. « Nous solliciterons les nutritionnistes du MJS pour nous aider », a conclu le ministre.