La compétition Universiade 2011, qui a débuté le 13 octobre, a pris fin hier. Plus de 1 500 jeunes de 15 institutions tertiaires de l’île ont ainsi eu l’occasion de se côtoyer et de défendre leur établissement dans plusieurs disciplines sportives. L’UoM qui s’est qualifiée première dans cinq disciplines sur sept, est la gagnante de l’Universiade 2011.
C’est dans une ambiance de tonnerre : djembé, ravanne et les hurlements des supporteurs, que les finales de volley-ball, de basket-ball et de tennis de table ont été disputées hier au gymnase de l’université de Maurice. Toutes les équipes des sept disciplines de cette compétition, notamment le badminton, le tennis de table, le basket-ball, le football, le cricket, l’athlétisme et le volley-ball étaient réunies pour encourager les participants et marquer la fin de cette compétition. L’Université de Maurice s’est démarquée dans cinq disciplines et a remporté 22 médailles d’or. Les matchs de cricket ont eu lieu ce week-end au Gymkhana à Phoenix et c’est la SSR Medical School de Belle-Rive qui a remporté la finale contre la JSS Academy avec 41 runs.
Fort de cette première expérience, le ministère de l’Éducation tertiaire Rajesh Jeetah a annoncé hier lors de la cérémonie de remise des médailles et de trophées, sa décision de faire de cette compétition un événement annuel. « Universiade 2011 a pris l’ampleur d’une fête populaire et je suis sûr que l’année prochaine plus de jeunes participeront à cette compétition », a déclaré le ministre.
La Tertiary Education Commission indique pour sa part que l’objectif principal de cette compétition a été atteint. « It was beyond our expectations », souligne le directeur de la TEC, Praveen Mohadeb. Ce dernier explique que l’idée derrière l’organisation d’une telle compétition était surtout de réunir les étudiants de différentes institutions sous un même toit. « Nous avons été impressionnés par le comportement de ces jeunes et nous sentons qu’ils ont commencé à développer cet esprit d’appartenance envers leur institution respective », soutient M. Mohadeb. Le directeur de la TEC souligne par ailleurs que c’est justement ce qui manquait au niveau des institutions tertiaires du pays. De plus, on souligne que cette démarche a permis aux jeunes d’autres institutions de bénéficier des facilités du gymnase de l’UoM.
À noter que cette plate-forme a permis à plusieurs jeunes de participer pour la première fois à une activité de niveau national et de démontrer leur talent. Les participants viennent de 16 institutions tertiaires : Apollo Bramwell Nursing School, Eastern University, SSR Medical College, JR School, JSS Academy, London College of Accountancy, Mauritius Chamber of Commerce and Industry, VTI Higher Career Ltd, Mauritius Institute of Training and Development, École Hôtelière Sir Gaëtan Duval, Université de Maurice, Université de Technologie, Fashion and Design Institute, Mauritius Institute of Education, Swami Dayanand Institute of Management et Institut Supérieur de Technologie.