En marge de la 29e édition de la Sports Award Gala Night prévue vendredi (18h) au J&J Auditorium à Phoenix, la signature des contrats avec les commanditaires a été effectuée hier matin au Hennessy Park Hotel à Ébène. Cette année, les neuf commanditaires ayant apporté leur soutien à cet événement sont Mauritius Telecom-Orange, Mauvilac, Nestlé Products (Mts) Ltd, Mauritius Post and Cooperative Bank Ltd, Furnicon, City Sports, Bank of Mauritius, Plyfoam et Mauritius Professionnal Football League.
Comme les années précédentes, les différentes récompenses concerneront les meilleurs sportifs, espoirs, juniors et entraîneurs des sports individuels et collectifs, de même que les meilleurs athlètes en handisport. Il est à noter que dans cette dernière catégorie, le cash prize a connu une majoration de Rs 15 000 à Rs 25 000.
Cette fois, la cérémonie sera marquée par la présence du chief guest, à savoir le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth. Cette présence a été saluée par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Yogida Sawmynaden. « Cela démontre l’intérêt du Premier ministre pour la chose sportive ».
Au cours de son allocution, Yogida Sawmynaden s’est surtout appesanti sur le partenariat entre l’État et le secteur privé. Dans ce contexte, il a cité l’exemple du Mauritius Turf Club qui doit sa survie à l’apport des commanditaires. « Sans cela, il aurait été difficile d’organiser des journées de courses à Maurice, d’autant que le nombre de personnes aux différentes journées va en diminuant ».
Il a également lancé l’idée d’une réflexion sur le financement du sport à Maurice. « L’État ne peut tout supporter, vu la situation économique morose. Il s’agit donc de solliciter le secteur privé afin de pouvoir parvenir à bon port ». Le ministre de la Jeunesse et des Sports a ainsi évoqué la rénovation de l’INSEP en France qui a bénéficié d’un apport des secteurs public et privé.
Selon lui, ce soutien des commanditaires se veut crucial, à un moment où le sport mauricien se trouve à la croisée des chemins. « Il faut que la passion qui vous habite aide à redonner au sport ses lettres de noblesse », a-t-il souligné. Il a lancé l’idée du naming des différents stades, à l’instar de l’Emirates Stadium à Arsenal. « Cela s’était vérifié avec le Sunrise SC qui avait titillé la gloire africaine, grâce au soutien de Sun International et la vision de Paul Jones. Actuellement, cette passion est ressentie auprès de Georges Chung et la Mauritius Professionnal League ».
Le ministre a néanmoins dit sa tristesse devant le manque d’entretien de certaines infrastructures sportives. « Un constat accablant », a-t-il mentionné.