Cela fait à peine sept mois depuis que le nouveau Conseil municipal de Beau-Bassin/Rose-Hill est en place et déjà, les conseillers de l’Alliance MMM/MSM ont approuvé la nouvelle politique sportive. Un document de 12 pages qui a pour objectif de redonner vie aux villes soeurs à travers l’organisation d’activités diverses. Le président de la commission Bien-être Social, Philippe Boudou, lequel a été longuement impliqué dans le fonctionnement de la première équipe omnisport régionale de l’île, à savoir l’USBB/RH, est convaincu dans la réussite de ce projet. Il dit d’ailleurs avoir constaté beaucoup d’enthousiasme et d’engouement lors des activités organisées à travers les différents quartiers de la ville.
Philippe Boudou n’est pas passé par quatre chemins pour expliquer le pourquoi de cette politique sportive.  » Tout simplement parce qu’il n’y en pas eu au cours de ces sept dernières années avec l’ancienne équipe.  » Selon lui, la ville de BBRH, pourtant considérée comme l’une des fleurons en matière de sport, a beaucoup souffert au cours de ces dernières années avec la nette dégradation constatée au niveau des différentes disciplines sportives. « L’objectif est de permettre à la ville de retrouver son lustre d’antan. Notre politique repose sur le programme de l’Alliance MMM/MSM en matière de sport et qui préconise la régionalisation, la décommunalisation et la décentralisation du sport « , a-t-il expliqué.
C’est donc sur une politique bien établie, étalée sur six années, que le Conseil municipal compte s’appuyer, afin de donner une nouvelle orientation au sport à BB/RH. Pour cela, la mairie comptera sur ces nombreux bénévoles qui exercent à travers les différents clubs et associations de quartiers. « Nous reconnaissons le gros travail effectué par ces clubs qui demeurent, selon nous, un véritable lien social et un support d’éducation à notre jeunesse », a avancé Philippe Boudou en se référant au document. Pour ce dernier, il était très important de définir dès le départ et ce, avec les différents partenaires concernés, le cadre propice dans lequel évoluer. « Le plus important c’est que nous soyons tous sur la même longueur d’onde, afin qu’on avance dans la même direction. Sans cela, il n’y aura pas de réussite. »
Le Quorum en phase de réhabilitation
Dans le document approuvé, les auteurs ont souligné l’importance du sport, non seulement en tant qu’activité physique, mais également en tant qu’activité  sociale, dans la mesure où il repose sur beaucoup de valeurs humaines. La nouvelle politique sportive, il convient de le souligner, se décline en quatre axes, dont la première demeure sans conteste la construction, la réhabilitation et l’amélioration des infrastructures.
A ce titre justement, Philippe Boudou a expliqué qu’un budget de quelque Rs 800 000 a déjà été alloué pour la rénovation complète du Quorum.  » Nous savons tous que les complexes sportifs sont dans un état pitoyable faute d’entretien au cours de ces dernières années. Le Quorum n’a pas été épargné.
Des travaux ont déjà commencé et comprendront la réfection de la toiture, des vestiaires, des gradins, de l’électricité à l’intérieur et dans l’enceinte et également de l’achat de deux poteaux de basket-ball. Ce que je peux dire, c’est que ce haut lieu du sport retrouvera bientôt ses couleurs « , a fait remarquer notre interlocuteur.
Ce dernier a également parlé de la remise à neuf des poteaux de handball et aussi de la réhabilitation du boulodrome se trouvant à côté du Quorum. Le stade Sir Gaëtan Duval connaîtra également des travaux de rénovation et quelque Rs 400 000 seront investies pour améliorer l’état des vestiaires et l’électricité entre autres. Il a ajouté que le premier projet communautaire qui comprend la construction d’un complexe sportif (volley-ball, basket-ball et handball) sera effectuée à Camp Levieux avec la collaboration des habitants de la localité.
Le deuxième axe de la politique sportive demeure le soutien aux associations sportives. Le président du département Bien-être estime que la mairie aide déjà ces dernières afin de faciliter leur participation à diverses compétitions.  » Nous aidons aussi les champions de la ville qui défendent les couleurs mauriciennes à des compétitions à l’étranger. Cela se fait à la mesure de nos moyens et ce, avec le budget dont nous disposons et qui, je le précise, avait été approuvé par l’ancienne équipe », a avancé Philippe Boudou.
Selon la nouvelle politique sportive, les dirigeants des villes soeurs ont insisté sur le fait que le sport devra marcher de paire avec l’éducation et devra aussi contribuer à la santé des citadins. Le quatrième axe sera la promotion d’une image durable de la ville comme cela a été le cas dans le passé sous l’ère MMM, a souligné Philippe Boudou. Il a ajouté que la première priorité de cette politique est de favoriser la pratique sportive comme source d’équilibre, d’épanouissement, de plaisir et de valeurs éducatives. Il est aussi d’avis que l’idée derrière une telle politique est aussi de favoriser (i) l’accès au sport pour tous (masse), (ii) l’animation sportive de proximité, (iii) le sport d’élite,(iv) la  formation de jeunes, (v) le sport comme facteur d’intégration et de lien social, (vi) la pratique sportive des handicapés et (vii) la pratique sportive féminine. Il convient de souligner que beaucoup d’efforts seront consentis dans l’organisation des activités à l’intention de la gente féminine et des personnes handicapées.
Dans cette optique toujours, sept zones, gérées par des comités d’animation sportive, regroupant les membres des clubs de quartier, ont vu le jour. Ces zones sont Stanley-Trèfles, Camp Levieux NHDC, Plaisance-Rose-Hill centre, Roche Brunes-Mont Roches, Barkly, Maingard-Vuillemun et Chebel-Belle Etoile.  » Ces sept zones fonctionnent déjà depuis mars dernier et plusieurs activités ont d’ailleurs déjà été organisées, alors que d’autres sont toujours en cours. Notre but était de faire revivre les quartiers à travers l’organisation des activités saines et je suis heureux de voir que nous sommes sur la bonne voie. Malgré la situation difficile, nous avons trouvé les moyens d’aider ces quartiers à organiser des compétitions de street football, de pétanque, des jeux d’antan et des festivals de football entre autres « , s’est réjoui Philippe Boudou.
Le sport au service de la santé
Pour revenir au thème de « Le sport au service de la santé », notre interlocuteur a expliqué qu’un programme sera destiné aux personnes âgées et aux athlètes et que des formations seront aussi dispensées aux entraîneurs  sur le thème  » Le sport et la santé. » C’est ainsi que le président du département Bien-être a annoncé le début des travaux d’un parcours de santé de 2 à 2.5 km de la rue Boundary à Camp Levieux NHDC, en passant par Trèfles, Stanley et Corps des Gardes.  » Des travaux de nettoyage ont déjà été entamés sur ce parcours qui  longe le canal La Ferme. Nous avons aussi commencé à planter des arbres de la rue Boundary à la rue Crétin. D’autres travaux s’enchaîneront afin de donner le goût aux citadins à faire du sport pour avoir une bonne santé « , a expliqué Philippe Boudou.
Philippe Boudou a aussi expliqué que la municipalité va s’engager à mettre des structures solides pour le club de la ville, à savoir l’USBB/RH, afin qu’elle retrouve son lustre d’antan. Un protocole d’accord a d’ailleurs été récemment signé dans ce sens. La mairie va aussi favoriser l’appartenance autour de l’USBB/RH à travers les fans clubs, mais aussi former plus de jeunes capables d’alimenter le club et ce, à travers les différentes écoles de sport. Elle compte également procéder à la création d’une structure ambitieuse qui est la mise en place d’une académie municipale du sport.