Un health club au bénéfice des habitants de Petit-Raffray a été inauguré vendredi dernier au siège du conseil de village de la localité par les ministres Lormus Bundhoo et Mookhesswur Choonee, également députés de la circonscription N°6 (Grand-Baie/Poudre-d’Or). C’est le premier club de santé aménagé dans un conseil de village. Il aura coûté Rs 300 000 en termes d’équipements.
Lormus Bundhoo a, dans son discours, demandé aux adultes de s’engager dans une pratique quotidienne de 30 minutes d’exercices, et aux jeunes de le faire pendant au moins une heure pour garder la forme et rester en bonne santé. Il invite les habitants de Petit-Raffray et des villages avoisinants à utiliser ce club à bon escient en vue d’améliorer la qualité de leur vie, avant de leur rappeler les dégâts que causent le diabète et l’hypertension au sein de la population.
Selon le ministre, il y a eu à Maurice un changement majeur des maladies transmissibles aux maladies non-transmissibles durant les trois à quatre dernières décennies. Cela en raison de l’amélioration de la qualité de la vie de la population, d’une fourniture d’eau saine et de l’accès gratuit aux soins de santé et à l’éducation. Ensuite, il y a eu l’adoption par les Mauriciens d’un mauvais style de vie, qui résulté en une hausse des maladies non-transmissibles. Selon les chiffres officiels en date de 2009, presque 90 % des femmes et 75 % des hommes ne sont pas actifs physiquement. Ce qui fait de l’inactivité physique un risque majeur pour les maladies non-transmissibles. D’autres chiffres ont révélé que la situation est également dramatique auprès des jeunes où seulement 13 % étaient engagés dans des activités physiques sportives et physiques et 34,8 % avaient des habitudes sédentaires. L’obésité et le surpoids parmi les élèves tant au niveau primaire que secondaire tournent autour de 15,8 %.
Par ailleurs, le ministère de la Santé a mis en place un plan d’action couvrant la période de 2011 à 2014 dont l’objectif est d’améliorer la santé de la population. Dix health clubs ont ainsi été aménagées dans diverses régions du pays et des cours de yoga, tai-chi et d’aerobic sont offerts. Un health track a également été aménagé à Rose-Belle et le ministère se propose d’en aménager cinq autres bientôt.