Les responsables du Sport Etudes Concept (SEC) du Lycée La Bourdonnais affichent la satisfaction. Pour cause, cette structure permettant aux élèves sportifs de poursuivre leurs études tout en ayant le temps nécessaire pour s’entraîner et partir à l’étranger pour des stages et compétitions a ramené des résultats probants lors de ces trois dernières années. Sylvain Hennequin et Laurent Lacombes, les deux enseignants qui ont chapeauté le projet depuis ses débuts en 2009 ont effectué un bilan des réalisations lundi dernier.
« Avec le soutien des profs du lycée qui ont tout de suite compris le concept, nous avons pu accomplir de belles choses. Les élèves inscrits ont bien réussi que ce soit dans leurs études que dans le sport qu’ils pratiquaient. Les athlètes partent en stage à l’étranger l’esprit tranquille et rattrapent les cours à leur retour. Il y a même certains élèves qui travaillent à distance en utilisant l’internet (e-mail) », a souligné Sylvain Hennequin.
Celui-ci ajoute qu’une réflexion a été engagée afin de rendre le système encore meilleur. « Avec les résultats obtenus, nous allons tout faire pour continuer », a-t-il mentionné. Sylvain Hennequin a, toutefois, regretté que celui qui était à ses côtés depuis le début de l’aventure, Laurent Lacombe, n’y sera plus associé. En effet, celui-ci a décidé de regagner la France au début de juillet. « Laurent était un peu l’âme du SEC et il a décidé de rentrer chez lui en France », a-t-il regretté.
La section rugby qui avait été lancée l’année dernière a aussi été reconduite. Le président de la Rugby Union Mauritius (RUM), Patrick Bradshaw, était d’ailleurs présent pour signer une nouvelle convention en ce sens avec le LLB. Pour rappel, c’est le Directeur Technique National (DTN), le Français Julien Blazy, qui assure les entraînements de ces élèves deux fois par semaine. Laurence Goilot, prof de sport du LLB assure la coordination. « Je remercie le lycée La Bourdonnais pour le travail accompli lors de la première année de notre association et je suis heureux de la reconduction de cette convention », s’est enthousiasmé Patrick Bradshaw.
Par contre, l’antenne du SEC qui avait été ouverte au lycée Paul & Virginie à Tamarin, a été fermée.
Le nouveau Proviseur du LLB, Marc Haradji, a voulu démentir les rumeurs voulant faire croire que le SEC cesserait d’opérer. « Quand j’ai pris mon poste au lycée en septembre dernier, on m’a fait une présentation du SEC et j’ai trouvé que c’était un concept original. Il a un grand mérite, celui de permettre à nos sportifs de haut niveau de poursuivre leur carrière sans négliger leurs études. Il y a eu au bout une réussite scolaire et sportive. J’en suis fier et satisfait et je ferais tout pour que cela perdure. Il est, certes, vrai que cela a un coût et que nous avons besoin de financement mais je reste convaincu que nos sponsors respecteront leurs engagements car nous respectons les nôtres. La réussite des élèves est d’ailleurs un gage de réussite », dit celui qui a travaillé 5 ans en Ethiopie avant de poser ses valises à Maurice.
Pour la prochaine rentrée, huit élèves sont inscrits au Centre National d’Education à Distance (CNED) pour pouvoir bénéficier des avantages offerts par le SEC. Ils sont Olivia Robert (en troisième, Tennis), Varuna Jasodanand (en Seconde, Natation), Julien Min Fa (en Seconde, Tennis), Tessa de Spéville (en première, Tennis) et Gabriel Mayer (En Terminale, Cyclisme)..