Le squasheur Nadeem Hossenbux a remporté le Vacoas-Phoenix Open 2013 en s’offrant le scalp du no 1 de Maurice en titre, Xavier Koenig, 3 manches à 1, en finale du main draw le vendredi 28 juin dernier au gymnase de Palmerston. Nadeem Hossenbux retrouve la forme, lui qui avait pris une année sabbatique. Il a ainsi pris sa revanche après la finale perdue au Dodo Club face au même adversaire.
Xavier Koenig avait pourtant enlevé le premier set et tout laissait présager que le no 1 de Maurice allait s’offrir une promenade de santé contre l’ancien no 1. Mais Nadeem Hossenbux a trouvé les ressources nécessaires pour égaliser avant de prendre l’avantage au troisième set, pour ensuite conclure dans le quatrième. Très en jambes, Nadeem Hossenbux a fait vivre un calvaire à son adversaire, pour finalement l’emporter. Il est à noter que le but de Nadeem Hossenbux est de terminer à la première place du ranking à la fin de l’année.
« Je suis très satisfait de ma performance. Physiquement, je m’étais bien préparé et j’ai donné le meilleur de moi-même. Xavier Koenig est un adversaire coriace qui m’avait battu lors du Dodo Open. Je manquais alors beaucoup de rythme. Il m’a aussi battu en demi-finale du Racing Open. Pour ma part, j’espère continuer sur ma lancée et j’attends le prochain tournoi avec impatience », indique Nadeem Hossenbux.
En ce qu’il s’agit de la finale de deuxième division, le titre est revenu à Jason Teeroovengadum aux dépens de Neel Harria en cinq manches. Le premier nommé pensait avoir fait le plus dur en remportant les deux premiers sets, mais Harria a su trouver les ressources nécessaires pour égaliser à deux manches partout. Mais Teeroovengadum, beaucoup plus entreprenant, a finalement fait la différence pour s’imposer par 3-2. Et, dans le Plate-Main Draw, Saqlin Abbas Dossa a été sacré pour la troisième fois d’affilée après celui du Dodo Club et du Racing Club Open, après avoir pris la mesure de Yan Bradshaw en finale, 3-2.
Le président de la Mauritius Squash Rackets Association (MSRA), Nitin Busguth a fait ressortir que toutes les finales étaient très serrées. « Nous avons été gratifiés de bons matches, très disputés. C’est la première fois que je vois Xavier Koenig malmené par son adversaire. Je pensais qu’il allait l’emporter facilement après avoir gagné la première manche mais Nadeem Hossenbux a tout de suite repris du poil de la bête, mettant son adversaire du jour en difficulté. C’est une bonne chose pour l’élite car nous pouvons nous attendre à de bons échanges », explique Nitin Busguth. À noter que le prochain tournoi du calendrier, sera le Gymkhana Open, prévu pour le mois d’août.