Une explosion s’est produite lundi sans faire de blessés dans la capitale sri-lankaise Colombo durant une opération de déminage de bombe dans une camionnette à l’arrêt, a annoncé la police au lendemain d’une série d’attentats suicides qui ont fait 290 morts.

La déflagration est survenue en fin d’après-midi. Elle s’est produite avant que les démineurs n’aient fini leur travail sur un « engin explosif » et n’a fait aucun blessé, a précisé la police dans un second temps.

Des vidéos de riverains reprises par des médias montraient un van blanc exploser en une boule de feu dans une rue désertée.

Le bruit de la détonation, survenue non loin de l’église Saint-Antoine où un kamikaze a causé un carnage durant la messe de Pâques dimanche, a provoqué un mouvement de panique dans la rue, selon des images postées sur les réseaux sociaux.

Le Sri Lanka a décrété lundi l’état d’urgence à partir de minuit (18H30 GMT) et accuse le mouvement islamiste local National Thowheeth Jama’ath d’être derrière ces attentats coordonnées contre des hôtels et des églises, qui ont suscité une émotion mondiale.

Les attaques n’ont pas été revendiquées pour le moment.

Dans leurs conseils aux voyageurs, les États-Unis ont averti que « des groupes terroristes continuent à préparer de possibles attaques » au Sri Lanka et ont appelé leurs ressortissants à « une prudence accrue ».

©AFP