Les éléments de la Criminal Investigation Division (CID) de Port-Louis ont interrogé trois policiers dans le sillage d’une enquête ouverte sur un vol d’équipements survenu au quartier général de la Special Supporting Unit (SSU), aux Casernes centrales. C’est un constable de 26 ans, posté à la SSU No 5, qui a rapporté l’affaire à ses supérieurs avant de loger une plainte formelle. Dans une déposition consignée au poste des Line Barracks jeudi, ce policier a déclaré que son casier avait été forcé, des cadenas ayant été endommagés. Il a ensuite noté la disparition de plusieurs objets appartenant à la force policière, soit un porte-casque, un étui, une paire de chaussures spéciales de la SSU, un gilet fluorescent, deux matraques dont un « tonfa », un gilet pare-balles, un uniforme et un béret de la SSU, un masque à gaz avec étui et deux shorts. En plus, le jeune homme dit avoir perdu ses effets personnels, dont ses savates et des bottes de combat, estimées à Rs 3 000. Selon lui, le délit a été commis entre le 1er et le 11 mai alors qu’il était en “attachment duty” à l’Emergency Response Service (ERS) de la Southern division.
Les enquêteurs des Line Barracks ont référé le cas à la CID de Port-Louis sous la supervision du surintendant Sailesh Kumar Behary. Un élément du Scene of Crime Office a même effectué des prélèvements à la SSU. Les trois policiers interrogés n’ont pas été inquiétés à ce stade de l’affaire. Ils ont nié toute implication dans ce vol. Les enquêteurs n’écartent pas la possibilité d’un cas de « bizutage ».