Les deux leaders de l’Alliance de l’Unité et de la Modernité ont marqué leur présence hier après-midi à la place de la gare, à St-Pierre, malgré le mauvais temps. Navin Ramgoolam s’en est pris à sir Anerood Jugnauth et à Pravind Jugnauth, affirmant pour ce dernier que « zamé dan Moris in gagn enn lider loposition sous caution ».
Navin Ramgoolam affirme qu’il rendra public le rapport de la commission d’enquête sur le Mauritius Turf Club, qui mentionne qu’il y a eu « criminal activity ». « Commission denket pé travay dépi le 17 novam et 80 dimounn inn fini déposé. Bann gro bonnet la pé cokin dan lékours pé gagn enn tas la moné lors zot lédo. » S’attaquant à Pravind Jugnauth, il a soutenu « ki fodé caution li pa tiré ici », ajoutant que pour les élections partielles de 2009, « si li pa ti gagn laid PTr, li pa ti pou gagné ». Il a enfin fait part de sa confiance concernant la réussite du grand meeting de dimanche à la Place du Quai à Port-Louis.
Navin Ramgoolam a déclaré qu’il n’y a aucun doute qu’il y aurait « 3-0 pisso dan tous les 20 circonscriptions ». Il appelle à la vigilance de la population concernant les adversaires « ki pé encor croir zot capav asté zot conscians ek lamoné ». Revenant sur les mesures phares de l’alliance PTr/MMM, il a assuré que tous les jeunes gradués seront encadrés par des programmes de formation et a réitéré que son gouvernement créerait 60 000 à 75 000 emplois. Il s’est engagé à ce que tous les médecins qui n’exercent pas seront recrutés dans le cadre de nouvelles mesures prises dans le domaine de la santé.
Pour sa part, le leader des mauves a commencé son discours en évoquant ses 45 ans d’expérience en politique. « Mo pe ariv mo 10e élection générale, SAJ même inn ariv so 9e là, mo ème ki ena plis lexperians dan politik ». Pour lui, SAJ a été « le seul parmi les quatre PM que le pays a connu à avoir maltraité communauté sur communauté ».
Évoquant quelques mesures qui seront prises par l’Alliance de l’Unité et de la Modernité, notamment la mise sur pied du Serious Fraud Office « ki pou aussi pran en considération bann case du passé. Nou pou sans pitié pou fini avec fraude ek koripsion. L’alliance PTr/MMM pou en model de combat contre fraude ek koripsion ! »
Le gouvernement PTr/MMM, poursuit Paul Bérenger, donnera des pouvoirs additionnels à la Commission électorale. « Nou fier de seki comision élektoral pe fer et nous pe pense pou donne li plis pouvoirs de manier ki kan dimoun viol la loi électorale zot capav pran actions ». Il devait par ailleurs ajouter qu’il y a eu la cassure du Remake à cause de l’Affaire MedPoint portée en Cour intermédiaire. « Ti dir Pravind fer met case là avan eleksion. So avocat, Roshi Bhadain inn fer to le contraire, servi tout delaying tactics pou fer pran case là après eleksion. »
La pension de vieillesse à Rs 4 000 sera en vigueur à partir du 1er janvier et la compensation salariale a déjà été implémentée, affirme le leader du MMM. « Nou pa nek promet. Nou fini koumans fer seki nou dir nou pou fer ». Face aux critiques de ses adversaires concernant la IIe République, Paul Bérenger a demandé à l’assistance de « ne pas avoir peur de ce projet de loi », ajoutant que l’accord électoral signé en septembre évoque en détail quels seront les pouvoirs attribués au PM et au Président. Le commissaire de police sera nommé par la Public Service Commission comme il est mentionné dans cet accord, rappelle-t-il.
Paul Bérenger a par la suite invité l’assistance à « ne pas rentrer dans l’hystérie et la propagande de l’Alliance Lepep. Votez avec discipline, vote bloc ! »