Depuis tôt ce matin, Béatrice Rouillon-Sookur, la mère de la victime Stacey Henrisson et épouse du meurtrier présumé Jayraj Sookur, subit un interrogatoire qui devrait être un véritable marathon, dans l’enquête sur le meurtre avec préméditation commis le samedi 5 mai. Les premières indications sont que le tandem composé du chef enquêteur, l’assistant surintendant de police Daniel Monvoisin, et de la Detective Inspector Quenette, prévoit que cette audition Under Warning, qui marque la conclusion de l’enquête, pourrait durer au minimum deux jours vu les nombreux aspects, dont le chantage exercé par Jayraj Sookur sur la victime au sujet de l’héritage, à être abordés. D’autre part, le complice présumé de Jayraj Sookur, Ramdassen Tany, dont l’interrogatoire a été complété, sera dorénavant détenu à la Prison de Beau-Bassin après sa comparution devant le tribunal de Bambous ce matin.
« Nous préférons attendre que les enquêteurs de la police démarrent l’interrogatoire. Certes, notre cliente est stressée, compte tenu du drame qui s’est abattu sur sa famille et surtout sa vie », a déclaré Me Germain Wong Kook Yuen, qui assure en compagnie de Me Nadeem Hyderkhan la défense de Béatrice Rouillon-Sookur. Il n’a pas voulu entrer dans les détails sur la ligne de défense que compte adopter sa cliente pendant l’interrogatoire.
Du côté des limiers de la CID de la Western Division, l’on se garde de dévoiler l’orientation de l’interrogatoire de Béatrice Rouillon-Sookur, même si des consultations soutenues avec les services du Director of Public Prosecution’s Office ont eu lieu ces derniers jours. Mais tout semble indiquer qu’il sera question du chantage quasi quotidien exercé par Jayraj Sookur sur Stacey Henrisson au sujet de la vente des propriétés immobilières léguées par Wills Henrisson à son décès le 18 octobre dernier.
Des preuves ont été versées dans le dossier à charge de la police indiquant que le meurtrier présumé ne cessait de harceler la jeune fille pour qu’elle appose sa signature sur les procurations en vue de liquider les propriétés. « Après tout, il n’y a plus d’argent. Il faut signer les procurations pour que tu puisses poursuivre tes études », aurait menacé une dernière fois Jayraj Sookur presque au moment du meurtre entre 19 h et 20 h le samedi 5 mai au Myassa Healing Centre de Bonne-Mère.
Le fait cruel demeure que face à ces chantages caractérisés, Stacey Henrisson avait tout simplement répondu en substance : « Pour rien au monde et jamais au grand jamais, je ne signerai quoi que ce soit pour permettre la vente de la maison. »
Actes d’intimidation
Les procurations sur les propriétés immobilières et les comptes bancaires octroyées par Béatrice Rouillon-Sookur à son époux Jayraj Sookur revêtent toute leur importance au démarrage de l’exercice en cours depuis ce matin. Elle devait être appelée à révéler les circonstances dans lesquelles elle les a accordées. Les enquêteurs de la police seraient davantage intéressés à prendre connaissance des dispositions prises par la mère pour s’assurer que les intérêts de Stacey Henrisson ne soient pas lésés par Jayraj Sookur dans ce contexte familial marqué par des menaces et des actes d’intimidation.
Un autre volet déterminant de l’enquête policière sera axé sur le financement du voyage de la famille en Inde à partir du 2 avril dernier pour un séjour d’un mois. La police est en possession des preuves formelles que des retraits de Rs 400 000 ont été effectués des comptes bancaires opérés au nom de Stacey Henrisson. Béatrice Rouillon-Sookur sera interrogée sur l’autorisation qui a été donnée pour ces transactions bancaires.
La première partie de l’interrogatoire a duré de 9 h 15 à 11 h 25 ce matin avec une pause pour le déjeûner. La reprise devait intervenir en début d’après-midi alors que les principaux enquêteurs en ont profité pour faire le point sur les premiers éléments de réponse fournis par Béatrice Rouillon-Sookur et ajuster leur stratégie de questioning si le besoin s’en faisait sentir. À ce stade de l’enquête, il n’est pas à écarter que des développements majeurs puissent intervenir à n’importe quel moment dépendant des réponses de Béatrice Rouillon-Sookur.
En parallèle, le suspect N°2, Ramdassen Tany, a été Remanded to Jail après sa comparution devant le tribunal de Bambous ce matin. Le principal rôle de ce suspect a été au niveau du disposal du cadavre de Stacey Henrisson après le meurtre. Jayraj Sookur n’a pas manqué de jeter tout le blâme de l’opération visant à dévaliser le complexe commercial et résidentiel de Pointe-aux-Canonniers sur Ramdassen Tany.