Dix athlètes faisant partie du Trust Fund for Excellence in Sport (TFES) ont été choisis en étroite collaboration avec l’Association mauricienne d’athlétisme (AMA) et le ministère de la Jeunesse et des Sports, pour aller s’entraîner et participer à des compétitions en France le mois prochain. Un premier groupe d’athlètes déjà répertoriés comme étant des médaillés d’or potentiels aux prochains Jeux des Iles 2015 (Réunion) a mis le cap sur Nancy hier, le second groupe quittera le pays le 12 juillet.  
Quelques uns de ces dix jeunes parmi lesquels figurent des cadets et des juniors, seront en action le 4 juillet à Remiremont situé tout près de Nancy, le 7 juillet au Meeting de Mulhouse, le 8 juillet au meeting des lancers à Guebwiller, le 14 juillet à Thaon Les Vosges et enfin les 14-15 juillet aux Championnats de France Nationaux et Espoirs à Reims. Elodie Pierre-Louis (Espoir sprint), Mélivan Dauphin (cadets demi-fond), Jessika Rosun (Espoir javelot), Jean-Yan Carré, Christopher Sophie, quittent le pays lundi tandis que Julian Sévère, Arnaud Bignoux Mélissa Arlanda (cadet lancer), Julien Meunier (cadet sprinter), Orwin Emilien (sprint-haies cadets) partiront le 12 juillet. Au Bénin où elle a participé aux championnats d’Afrique, Jessika Rosun est rentrée hier pour reprendre l’avion le même jour.
Jeudi après-midi, ils ont obtenu leur billet d’avion lors d’une cérémonie déroulée au siège du TFES, sis au NPF building, Rose-Hill. « Vous êtes le premier groupe qui partez vous  perfectionner à l’étranger et je souhaite que vous ayez un mental de gagneur, que vous nous rapportiez des résultats et que vous progressiez d’ici les prochains Jeux des Iles pour lesquels un comité de suivi présidé par Ram Lollchun s’est mis en place» leur a exhortés Michaël Glover, Chief Executive du TFES.
Il avait réuni à ses côtés, le président du Trust, Désiré Tsang, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo et les membres du TFES et du comité de suivi des 9es Jeux des Iles entre autres. Le ministre a rappelé que tous les moyens techniques sont déjà déployés pour que ces jeunes soient bien encadrés dans leur cheminement. « Nous détenons des athlètes talentueux qui ont néanmoins besoin de se perfectionner pour devenir des champions», a-t-il clamé. A titre d’indication, il a déclaré que Maurice a terminé 65 fois deuxième sur le podium aux derniers Jeux des Iles à Mahé soutenant qu’« avec un peu plus de travail, Maurice aurait pu passer en tête.» « Ce ne sont pas que des paroles ou l’envie d’avoir des champions, mais nous voulons passer de la parole aux actes. C’est dans ce sens que nous travaillons.»
Cela dit, le stage et les compétitions prévus en France représentent « une opportunité à saisir pour vous évaluer, savoir où vous en être et remédier à vos faiblesses, dira Devanand Ritoo. Nous vous offrons les moyens de vous surpasser car il faudra viser l’or et rien d’autre dans trois ans à la Réunion.»