Cinq ans après avoir conduit un stage de niveau 2 pour entraîneurs mauriciens, le Grec Athanasios Papageorgiou a cette fois animé un stage pour les responsables de beach volley. Et ce, en prélude du tournoi continental qualificatif pour les Jeux Olympiques de Londres, prévu à Maurice du 13 au 15 avril prochain. La clôture du stage a été effectuée hier après-midi au Centre de Jeunesse de Flic-en-Flac, en présence des dirigeants de l’Association mauricienne de volley-ball et de Somoo Pillay, représentant du ministère de la Jeunesse et des Sports.
Instructeur de la Fédération internationale de volley-ball (FIVB), Athanasios Papageorgiou s’est dit heureux d’avoir partagé ses connaissances avec cette trentaine de stagiaires pendant cinq jours. « Ils ont fait montre de beaucoup de discipline et de motivation tant dans les cours pratiques que théoriques. C’est la première fois que je dirige un stage sur une si courte période, mais l’expérience a été intéressante », a-t-il souligné.
Le Grec, qui fêtait son anniversaire hier, s’est dit convaincu que Maurice pourra maintenir une certaine progression au niveau du beach volley. « Il vous faut des terrains permanents pour les sessions d’entraînement et vous devrez effectuer une demande auprès de la FIVB pour l’octroi d’un Centre de développement pour le beach volley », a-t-il insisté.
D’autant qu’il se réjouit que cette discipline n’a cessé de gagner une popularité grandissante au fil des années, surtout depuis son inclusion aux Jeux Olympiques, soit en 1996 à Atlanta. « Le beach volley est à mon avis le sport populaire aux Jeux Olympiques. Depuis Atlanta jusqu’à Beijing, les compétitions se sont tout le temps déroulées devant des gradins remplis. Maurice doit pouvoir s’en inspirer, car toutes les conditions sont réunies pour la promotion de cette discipline. »
Dans ce contexte, celui que les stagiaires ont surnommé affectueusement “Papa” souhaite que les représentants mauriciens puissent tirer leur épingle du jeu lors de ce tournoi qualificatif. Et ce, bien qu’il ne connaît pas réellement le potentiel des autres forces en présence.
En souhaitant tenir un troisième stage à Maurice, Athanasios Papageorgiou a déjà braqué son objectif sur sa nouvelle mission. Il s’agit d’un autre stage de beach volley prévu en Italie qui réunira plus de 2 000 participants et qui verra également la participation de 95 autres entraîneurs.