Les deux barreurs mauriciens O’Brian Brasse et Tatiana Mathieu ont mis le cap sur Malte afin de suivre un programme d’entraînement d’une semaine dans le cadre de leur préparation pour les JIOI 2015 à La Réunion. Ils suivront le programme SailCoach, selon l’entraîneur national.
Mike Lafleur précise que le programme SailCoach a été mis sur pied afin d’aider les athlètes à atteindre le haut niveau. « Tous les barreurs qui sont passés par une académie SailCoach ont réussi à monter sur un podium mondial ou ont bien figuré aux Jeux Olympiques », avance l’entraîneur national.
Le stage commencera dès demain, avec la mise en avant des techniques de compétition. « Ce stage touchera tout ce qui concerne la compétition de haut niveau. Au JIOI, les barreurs seront confrontés à ce niveau de compétition. Et ce stage les aidera à se positionner », explique encore Mike Lafleur.
Donc, du 1er au 8 novembre, les barreurs bénéficieront de l’apport des entraîneurs de SailCoach pour se perfectionner. « Les JIOI sont très importants pour nous. Nous devons donc prendre la préparation des barreurs très au sérieux. Ce déplacement à Malte est l’un des premiers pas dans le cadre de notre préparation ».
D’ailleurs, O’Brian Brasse et Tatiana Mathieu ne sont pas les seuls à avoir fait le saut vers une destination étrangère. D’autres, à l’instar de Christopher Bon, seront appelés à aller naviguer ailleurs que dans les eaux mauriciennes. Ce dernier pourrait, si les démarches aboutissent, se retrouver en lice au Sydney Radial Championship. « Christopher, Tatiana et O’Brian font partie de la nouvelle génération. Ce sont eux les prochains porte-drapeau de Maurice et c’est à nous de leur donner les meilleurs outils pour progresser ».
D’autant que cette jeune génération s’est fait la digne représentante de la précédente, en remportant avec une certaine maestria la Coupe de l’océan Indien (COI) en août dernier. Les résultats parlent d’eux-mêmes. « Les jeunes ont beaucoup à apprendre. Et ce genre de stage est excellent pour la voile mauricienne. La COI a montré des résultats et des progrès encourageants, et je pense que d’autres barreurs vont bénéficier de stages à l’avenir », note Mike Lafleur.
Cependant, ce dernier ne dit pas lesquels, préférant observer encore le groupe en attendant de se fixer. « Il y a beaucoup de potentiel dans cette nouvelle équipe. Pour l’instant, nous travaillons avec les barreurs mais je pense qu’il faudra pousser encore plus loin ». Les démarches en vue du déplacement de Christopher Bon sont presque terminées. « Il ne reste que les détails à finaliser. De plus, nous essayons de monter un dossier suffisamment solide pour qu’il puisse aller à Sydney », ajoute l’entraîneur national.
Ce dernier remercie le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS), le personel du MJS et le Club Maurice pour leur soutien. « Sans l’aide des autorités, nous ne pourrons faire avancer la discipline », conclut-il.