Le nouveau X-Men sort en salle à Maurice cette semaine. Pour revenir aux origines de tout cela, on ne peut passer sous silence l’ambassadeur de l’empire Marvel Comics, Stan Lee. Ce scénariste de génie crée toute une gamme de comics dans la lignée de Hulk, Thor, Spider-Man, X-Men, Daredevil… Ces superhéros du panthéon comics sont aujourd’hui un divertissement culturel dans le domaine cinématographique grâce aux scénarios visionnaires de Mr Lee.  
Stan Lee. Pour les fans de comics, c’est une évidence; pour les autres, souvent le seul nom humain de l’univers comics. Stan Lee est le créateur d’à-peu-près tous les superhéros connus : Spider-Man, X-Men, Les Quatre Fantastiques, Hulk, Daredevil, Surfer d’argent… et même du concept de mutant. Ce monsieur n’en demeure pas moins l’un des personnages fondamentaux du monde de la BD américaine, créateur d’icônes désormais mondiales depuis maintenant une cinquantaine d’années.
Ce légendaire scénariste fait assaut d’humour juvénile pour résumer ses conceptions artistiques et les séries de petites révolutions pendant des années. Les comics est une industrie qui se développe dans l’après-guerre et suscite une concurrence, toute amicale, entre Marvel et DC, les deux seuls éditeurs de comics de l’époque.
On apprend que c’est la mauvaise mémoire de Stan Lee qui est à l’origine du choix des noms de ses héros qui sonnent si bien : Peter Parker, Matt Murdock, Bruce Banner. Ils ont les mêmes initiales : Stan Lee espérait ainsi mémoriser plus facilement le nom de ces personnages qui font partie de la mythologie américaine et sont devenus des marques déposées des studios Marvel.