La Standard Chartered Bank a marqué vendredi ses 150 ans de présence en Afrique lors d’une réception offerte à l’hôtel Maritim en présence du ministre des Finances, Vishnu Lutchmeenaraidoo et du Regional CEO Standard Chartered Southern Africa, Richard Etemesi. Cette cérémonie a aussi été l’occasion pour fêter l’Africa Day qui est célébrée aujourd’hui.
Dans un discours prononcé à cette occasion, le CEO de Standard Chartered Mauritius, Sridhar Nagarajan, a exprimé sa foi en Maurice comme un centre financier international. Pour sa part, Richard Etemesi s’est appesanti sur la longue expérience de Standard Chartered en Afrique. Il a fait comprendre que la présence de Standard Chartered à Maurice se justifie en raison de la coïncidence de la stratégie de la Banque avec celle de Maurice, c’est-à-dire être une plateforme internationale et régionale pour les services financiers en Asie, en Europe et en Afrique. Richard Etemesi a insisté sur le fait que la Standard Chartered Bank se met à la disposition des opérateurs mauriciens qui veulent s’aventurer en Afrique.
Pour sa part, le ministre des Finances Vishnu Lutchmeenaraidoo s’est réjoui de l’accord conclu le même jour entre Maurice et l’Afrique du Sud concernant le traité de non-double imposition entre nos deux pays. L’accord a été signé à Pretoria en présence du ministre des Services financiers, Roshi Bhadain et de l’Attorney General, Ravi Yerrigadoo, qui s’y étaient rendus pour finaliser cet accord avec les autorités sud-africaines.
« Je suis très content pour l’île Maurice, très content pour le centre financier et la future coopération entre Maurice et l’Afrique du Sud », a dit le ministre des Finances. Maurice et l’Afrique du Sud avaient déjà conclu un nouveau traité de non-double imposition en 2013. Toutefois, celui-ci n’est pas entré en vigueur en raison des problèmes concernant certains aspects dont les « dual resident companies ».