Alan Ganoo a soumis ce matin au président de la République Kailash Purryag sa démission comme leader de l’Opposition, fonction qu’il a occupée durant ces huit derniers mois, ouvrant ainsi la voie au grand retour de Paul Bérenger à ses fonctions parlementaires le 22 octobre prochain. On s’attend à ce que le président de la République procède à la nomination de Paul Bérenger comme leader de l’Opposition dans les prochaines heures et c’est sans doute en tant que leader de l’Opposition que ce dernier s’adressera à la presse jeudi matin à l’occasion d’une conférence de presse.
Paul Bérenger, qui a effectué son retour politique à la tête du MMM depuis plusieurs semaines, a déjà annoncé qu’il est complètement guéri du début de cancer qui avait été observé à son amygdale. Il s’est gardé à ce stade de faire des commentaires sur son retour en tant que leader de l’Opposition en attendant d’avoir une communication officielle de la State House.
« Ce passage de huit mois à la tête de l’Opposition a été la période la plus palpitante de ma carrière politique », a déclaré au Mauricien Alan Ganoo, après avoir soumis sa démission. « Cela a été un expérience riche, intéressante et challenging. Cette fonction demande beaucoup d’investissements personnels car c’est la fonction la plus importante de l’Opposition et tous les yeux sont braqués sur celui qui l’occupe », a observé le leader de l’Opposition sortant.
« Il avait été convenu que je quitte cette fonction lorsque Paul Bérenger retrouve sa santé. Je suis heureux qu’il soit rétabli à 100 % maintenant et soit en mesure d’exercer à nouveau ses fonctions. Je quitte cette fonction de leader de l’Opposition avec un sentiment de satisfaction et suis content que plusieurs des PNQs que j’ai posées ont fait mouche », a poursuivi le leader de l’Opposition sortant.
Alan Ganoo a remercié tous ceux qui tant à l’intérieur du MMM qu’à l’extérieur de son parti l’ont soutenu. Il remercie particulièrement ses proches collaborateurs au sein du MMM. Il reprendra désormais sa fonction de leader adjoint de l’Opposition et pourra se consacrer davantage à ses fonctions de président du Public Account Committee et à sa circonscription. « J’avais mon style propre comme leader de l’Opposition mais je sais que Paul Bérenger sera en mesure de donner un nouveau dynamisme à l’Opposition au niveau parlementaire et du pays », a observé Alan Ganoo.
Le leader de l’Opposition sortant était absent au pays durant le week-end. Il avait participé à une conférence organisée par l’EISA à l’université de Johannesbourg consacrée à la politique d’alliance et de coalition en Afrique. La conférence était présidée par le Premier ministre du Kenya, M. Odinga. Le gouvernement mauricien était représenté à par Kadress Pillay alors que l’Electoral Supervisory Commission était pour sa part représentée par son président Yousouf Aboobakar.