La réunion de présentation du projet d’investissements du groupe dirigé par le confident de la présidente de la république, Alvaro Sobrinho, le 6 août 2015, au ministère des Services financiers, continue à faire débat. La Banque de Maurice était bel et bien présente à la cérémonie pour le dévoilement du plan, intitulé Innovative Financial Model to Invest in Africa, même si le gouverneur, Ramesh Basant Roi, affirme avoir décliné cette invitation. C’est ce qui ressort d’un affidavit juré hier par le directeur des Communications au Prime Minister’s Office, Rudy Veeramundar, dans le sillage de la polémique suscitée par cette affaire.
La Banque de Maurice était représentée officiellement par le Second Deputy Governor de la Banque de Maurice, V. Panchoo, le 6 août 2015 dans la salle de conférences du ministère des Services financiers. Vendredi dernier, le gouverneur de la Banque centrale s’était distancé de manière catégorique par rapport à cette présentation par Alvaro Sobrinho et Mauricio Fernandes. Un Public Notice à ce sujet a même été posté sur le site internet de la Banque de Maurice.
Dans son affidavit, Rudy Veeramundar donne un compte rendu du déroulement de cette opération menée par Alvaro Sobrinho en présence de l’ancien ministre des Services financiers Roshi Bhadain. Il ajoute que les convocations étaient assurées par les soins de l’Office of the Permanent Secretary, Ministry of Technology, Communication and Innovation. « On 6th August 2015, I attended the meeting which was presided by M. Sudarshan Bhadain also known as Roshi Bhadain, the then Minister of Financial Services, Good Governance, Institutional Reforms, Technology, Communication and Innovation, at 13th Floor SICOM Tower, Wall Street, Ébène », dit-il.
Le directeur des Communications au Prime Ministers Office confirme la présence d’Alvaro Sobrinho à cette occasion. « At one point of the said meeting, the said Minister requested that Chief Executive of the Financial Services Commission (P. K. Kuriachen) be contacted and be summoned immediately to attend the said meeting », poursuit-il. Le CEO de la FSC devait arriver une demi-heure plus tard. « M. Kuriachen was then questioned by the said Minister about the FSC procedures and the time frame in respect of the relevant licences of the FSC ; The said Minister told P. K. Kuriachen the following : “I work fast and I expect FSC to do the same” », note encore l’affidavit au sujet du déroulement de la réunion du 6 août 2015 avec les permis alloués le 27 août de la même année. Rudy Veeramundar prend le soin d’ajouter un pénultième paragraphe à son affidavit à l’effet que « the said Minister requested P. K. Kuriachen to revert back swifly in relation to the file/application of M. Alvaro Sobrinho ».
La teneur de cet affidavit devra relancer la polémique politique sur l’Alvaro Sobrinho Saga…