À l’issue de la réception traditionnelle donnée par la State House en honneur des lauréats, ce matin, sir Anerood Jugnauth a confirmé qu’il démissionnera demain de la présidence de la République. « Demin mo pou donn mo let demisyon. Mo pou fer enn deklarasyon ek mo let pou depozer kot Speaker l’Assemblée. » Pressé par les journalistes pour donner les raisons de son départ, sir Anerood Jugnauth n’a pas voulu faire de commentaires. « Demin ! », a-t-il simplement répondu, précisant que l’exercice sera « exclusivement une déclaration ; je ne répondrai pas aux questions ».
Sir Anerood Jugnauth souffle ses 82 bougies aujourd’hui. Ce matin, il recevait les lauréats, cuvée 2012, à la State House. Sa dernière fonction officielle comme président de la République. En effet, car à l’issue d’une courte allocution, le président a, à l’heure des questions, confirmé qu’il présentera sa démission à la tête du pays demain, lors d’une rencontre prévue en début de matinée à la State House. « Demin, mo pou donn mo demisyon. Mo let pou depozer opre Speaker l’Assemblée. Ek samdi, se mo dernye zour kom prezidan. »
Interrogé quant à sa décision, SAJ a été relativement avare de propos : « Mo pe sorti parski se mo devwar enver mo pei. Mo pe sorti pou servi lepep. Zot tou koner ki sitiasion la ete… » Répondant à une question quant aux accusations selon lesquelles il utilise son poste de président de la République pour faire de la politique, il devait répondre : « Mo na pa pe servi prezidans pou fer politik ! Fos sa ! »
Invité à se prononcer sur des sujets comme la tenue des élections municipales et la décision du MSM de retirer sa plainte relative au redécoupage électoral, entre autres, SAJ a balayé les questions d’un revers de main : « Je ne répondrai pas à ces questions aujourd’hui. Demain, lors de ma déclaration, vous aurez toutes les réponses ! » Sur ce point, cependant, SAJ a aussi déclaré : « Ce sera une déclaration de ma part. Je donnerais les détails relatifs à mon départ. Mais, je ne répondrai pas aux questions de la presse. »
Concernant les raisons de quitter son poste alors que les élections ne sont prévues qu’en 2015, SAJ a répondu « pa fer narien sa. Mo pe vini pou servi lepep, eleksyon, pa eleksyon. »
Quant à savoir s’il se sent d’attaque pour « retourner dans l’arène politique », le Président a répondu « me mo deza lor terin ! » Au chapitre de sa santé et relativement à ses 82 ans, à sa démission en la présente circonstance, sir Anerood a retourné la question : « Dan ki mood ou trouv mwa ? Abe zot ki bizin dir sa ! »
Même s’il paraissait crispé lors de la cérémonie destinée aux lauréats, sir Anerood Jugnauth a rapidement laissé ses sentiments s’exprimer. Sollicité de partager ses émotions quant à ses 82 ans et son départ de la présidence après neuf ans à ce poste, SAJ a voulu souligner fermement que « je n’ai aucun regret ! Mo finn fer mo travay kouma bizin. Personne na pa kapav vinn repros mwa ki mo pa finn travay ! Mo satisfe ek mo passaz State House. »
Sur la question de l’absence du PM ce matin à la State House, SAJ a confirmé : « Je l’ai invité. Mais je ne m’attendais pas à ce qu’il réponde… Vous savez comment c’est en ce moment. »
Sollicitée pour une déclaration sur ses sentiments à l’idée de quitter la State House demain, Lady Sarojini a, pour sa part, opté pour un lapidaire « Mo pa pou reponn. » SAJ a aussi laissé entendre qu’aujourd’hui « est un jour ordinaire… comme tant d’autres. Business as usual ! »