Depuis ces dernières 24 heures, le président de la république, Kailash Purryag, en instance de démission, joue aux abonnés absents. En effet, tous les appels téléphoniques que ce soit à la State House ou encore à sa résidence privée se heurtent à un véritable silence. Les derniers appels au standard de la présidence de la république vers les 13 h 15 ont eu pour réponse : « La secrétaire est prise avec le président de la république. Veuillez rappeler dans un quart d’heure ».
Tout semble indiquer que Kailash Purryag passe sa dernière journée en tant que président de la république avant de soumettre officiellement sa démission en fin de journée. Il devra le faire en adressant sa lettre à l’Assemblée nationale et au Premier ministre. À l’hôtel du gouvernement, l’on évite de faire le moindre commentaire sur ce développement politique majeur « tant que la lettre de démission n’aura pas été soumise officiellement ».
Les procédures en vue de la nomination d’Ameenah Gurib-Fakim en tant que Madam-The-President of the Republic ne seront enclenchées par déférence à ce poste constitutionnel qu’après réception de cette démission. Il faudra prévoir une Special Cabinet Meeting pour consigner formellement le choix de la première femme présidente de la république, une réunion spéciale de l’Assemblée nationale pour l’élection et la cérémonie de prestation de serment sous la présidence du chef juge, Keshoe Parsad Matadeen.
Le tout devrait se dérouler la semaine prochaine pour l’installation de la sixième titulaire à la présidence de la république au cours de la semaine prochaine. Ameenah Gurib-Fakim se garde de faire des commentaires dans la conjoncture. « Je ne ferai pas de commentaires à ce stade », devait-elle répondre à la presse ce matin.
La scientifique et future première présidente de Maurice, Ameenah Gurib-Fakim, était présente ce matin, à la signature d’accord entre QuantiLAB et Mérieux NutriSciences. Le Managing Director de QuantiLAB, Bertrand Baudot, devait profiter de l’occasion, juste avant le début de la conférence de presse, de la féliciter en anticipation à sa prochaine installation en tant que chef d’État de la république de Maurice. Le Senior Vice-président de Mérieux, Jean-François Billet devait avec humour, demander de faire une photo avec elle après la fonction. Ce à quoi, la future présidente a discrètement répondu par « bien sûr » avec le sourire. Sollicitée pour une réaction par Le Mauricien quant à cette prochaine responsabilité de plus haut niveau, Mme Gurib-Fakim a préféré ne pas faire de déclaration. Est-ce votre dernière fonction en tant que scientifique avant d’être présidente de la République ? « Peut-être pas » a-t-elle répondu toujours avec le sourire.