L’ancien Premier ministre Navin Ramgoolam a été de nouveau convoqué aujourd’hui par le Central CID. Cette fois, il devait être interrogé sur la State Land Saga, en particulier par rapport à ses instructions pour l’octroi de Pas Géométriques à Mon-Choisy au Pandit Sungkur pour la construction du Ritum Coffee et également une autre portion de State Land à un particulier pour des besoins résidentiels.
La convocation a été rendue nécessaire suite à l’interrogatoire de l’ancien Senior Chief Executive au ministère des Terres Noorani Oozeer. Ce dernier avait soutenu que la décision d’accorder le terrain au Pandit Sungkur sans passer par les procédures et le conseil des ministres avait été donnée par l’ancien Premier ministre. Le témoignage de l’ancien Senior Adviser au Prime Ministers’ Office, sir Bhinod Bacha, était également dans le même sens que ce soit pour les Pas Géométriques de Mon-Choisy et les State Lands de Vacoas.
D’autre part, en prévision de l’interrogatoire de Navin Ramgoolam du jour, le Central CID a entendu dans la journée d’hier un homme religieux proche de celui-ci. Il avait soumis une demande pour l’obtention d’une portion de State Land. Mais sa demande n’a pas été entretenue même s’il avait eu l’occasion d’aborder la question avec l’ancien Premier ministre lors d’une fonction sociale.
Au terme de cette nouvelle séance d’interrogatoire, le nombre d’inculpations pesant sur Navin Ramgoolam pourrait passer à huit, soit trois de plus, dont une de Conspiracy et une autre sous la Prevention of Corruption Act de « public official using his office for gratification ». En début d’après-midi, il était toujours entendu Under Warning au QG du Central CID.