Après avoir passé la nuit de mercredi à jeudi à la clinique Schifa, échappant du coup à une détention en cellule, le Senior Chief Executive (SCE) Noorani Ozeer, affecté jusqu’à la fin de l’année dernière au ministère des Terres, n’a pas obtenu sa libération sous caution lors de son passage en Cour hier dans le cadre de la State Land Saga. Mais l’ancien chef du cabinet n’est pas retourné en cellule policière compte tenu du fait qu’il s’est fait admettre, bien que sous surveillance policière, au Cardiac Centre de Candos.
Ce matin, les sources approchées au Central CID confirmaient que le suspect Noorani Ozeer était toujours en traitement à l’hôpital, sous haute surveillance, depuis sa comparution hier après-midi au tribunal pour sa double inculpation provisoire sous la POCA. Lors de ce passage en Cour, l’ancien Senior Chief Executive a été inculpé provisoirement de “public official using his office for gratification” et d’“influencing public official”. Le tribunal ayant accepté l’objection à sa remise en liberté conditionnelle logée par les responsables de l’enquête policière, Noorani Ozeer devait normalement être conduit en cellule policière jusqu’à nouvel ordre. Mais l’avocat de l’ancien chef du cabinet au ministère des Terres devait informer le tribunal de Rose-Hill que son client était « souffrant ».
Sur ordre de la Cour, la police devait donc prendre les dispositions nécessaires pour emmener le suspect à l’hôpital pour qu’il y reçoive des soins. Ainsi, Noorani Ozeer s’est par la suite fait admettre au Cardiac Centre de Candos pour des traitements à cet effet. Il demeure toutefois sous surveillance policière du fait de l’objection à sa remise en liberté. Une motion pour une remise en liberté devrait d’ailleurs être déposée aujourd’hui par l’avocat de la défense devant la Bail And Remand Court. L’arrestation de Noorani Ozeer est la première dans le cadre de l’enquête initiée par le vice-Premier ministre et ministre des Terres Showkutally Soodhun, et confiée à la Land Fraud Squad sous la supervision de l’assistant commissaire de police Heman Jangi, pour faire la lumière sur la State Land Saga.